Après une année 2019 record pour l’immobilier, à quoi va ressembler 2020? – Prix immobilier



Quel scénario pour 2020?

Quel scénario pour 2020?

Quel scénario pour 2020? (©Thomas Samson – AFP)

Des taux de crédit au plus bas, un volume de transactions inégalés et des prix toujours en hausse, l’année 2019 se termine en beauté. Un dynamisme de bon augure pour 2020, sauf scénario catastrophe jugé peu crédible par MeilleursAgents.

(BFM Immo) – L’année 2019 devrait être un cru particulièrement bon pour le marché immobilier. Tout d’abord, le volume de transactions atteint des niveaux records. Selon l’Insee, il n’y a jamais eu autant de transactions dans l’ancien, dépassant le million. En septembre, l’institut enregistrait 1.059.000 ventes au cours des 12 derniers mois, contre 1.015.000 lors du précédent record historique en juin. Pour rappel, il y a un an à la même période, il y avait eu 959.000 transactions dans l’ancien sur un an.

La raison de cette envolée des transactions est évidement les taux bas. En novembre, le taux moyen toutes durées confondues a atteint 1,12%, selon les chiffres de l’observatoire Crédit Logement CSA. Sur 15 ans, il ressort à 0,87%, sur 20 ans à 1,04% et sur 25 ans à 1,30%. Du jamais-vu.

Côté prix, ils continuent, en France, à battre des records. Au troisième trimestre, ils ont encore grimpé de 1% par rapport aux trois mois précédents, selon les données publiées par l’Insee et les notaires. Et cela s’accélère. Sur un an, la hausse atteint 3,2%, après une progression de 3,1% au deuxième trimestre (toujours sur un an) et de 3% au premier trimestre. À Paris, la hausse des prix continue avec 6,1% sur 1 an au troisième trimestre à 10.080 euros du mètre carré en moyenne. Et les notaires estiment que cette hausse devrait se poursuivre et pourquoi pas même s’accélérer. D’après leurs avant-contrats, les 10.300 euros du mètre carré en moyenne devraient être atteints fin janvier.

Quel scénario pour 2020?

Pour l’année prochaine, le spécialiste de l’estimation MeilleursAgents est optimiste. “Si nous avions pu nous montrer négatifs l’année passée sur l’évolution des taux, nous sommes désormais plus confiants pour les mois à venir. En effet, nous ne voyons aucune raison à court terme pour que la Banque centrale européenne choisisse d’appliquer un virage à 180° sur sa politique monétaire”. Si les taux restent aussi faibles encore quelques mois, le pouvoir d’achat immobilier devrait donc se maintenir malgré la hausse des prix.

MeilleursAgents ajoute que “la baisse quasi-continue du chômage (8,6% de la population active en novembre d’après l’Insee) nous apparaît également comme un signal positif susceptible de soutenir le marché immobilier en 2020”.

Un mouvement de grève peut-il perturber le marché?

Le spécialiste en veut pour preuve son indicateur de tension immobilière, un outil qui mesure le rapport de force entre la demande et l’offre dans une zone et à un moment donné. “Notre indicateur témoigne d’une demande nettement supérieure à l’offre dans les dix plus grandes villes de France, ainsi qu’à Paris”. Il détaille: 21% d’acheteurs de plus que de vendeurs à Lyon en novembre, 23% à Montpellier, 26% à Paris, 27% à Toulouse, 28% à Nantes et Strasbourg, 29% à Rennes et jusqu’à 43% à Lille.

Pour MeilleursAgents, le seul risque début 2020 serait un mouvement de grève dur sur la retraite qui paralyserait le pays et ralentirait la machine économique. “Un scénario catastrophe qui nous semble néanmoins peu crédible”.





Source

Leave a Reply