L’équation compliquée du confort d’été 1

L’équation compliquée du confort d’été


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Agnès Carpentier
© Rester cool, par Alain Bornarel et Emmanuelle Patte

« La demande explose à Paris cette année. Même sur des réhabilitations au premier et deuxième étage, on me demande très régulièrement de rajouter une climatisation… », nous confiait il y a peu l’architecte d’intérieur Aurore de Montgolfier. Pour le grand public, la climatisation mécanique, en particulier sur pompe à chaleur car moins énergivore que les systèmes mobiles et monoblocs, semble pour l’heure la meilleure solution, si ce n’est l’unique, afin de regagner en confort d’été. Mais, pourquoi en sommes-nous arrivés à privilégier la climatisation à une conception passive alors même que ses avantages sont évidents, tels que l’absence d’achat de matériel supplémentaire, l’absence de consommation en énergie et d’impact sur le climat et l’absence d’entretien sur toute la durée de vie du bâtiment ?

Un recours massif à la clim

« Ajouter une climatisation permet de ne pas s’embêter avec la conception du bâtiment et, en France, domine une culture qui privilégie systématiquement des solutions techniques… », déplore Alain Bornarel, ingénieur et gérant du bureau d’études Tribu, spécialisé en conception écoresponsable des bâtiments et des territoires.

Ce dernier avance une autre explication liée à « une prime au recours à l’énergie électrique comme il n’y a jamais eu ». La condamnation à disparaître des moyens de chauffage ayant recours aux énergies fossiles (fioul et gaz) entraîne un report massif sur le tout électrique et la dernière née de ses technologies la moins énergivore : la PAC. Souvent réversible, la pompe à chaleur permet également de refroidir en été. Il va sans dire que lors des épisodes de chaleurs successifs, il sera tentant de la mettre en route et donc de faire exploser les consommations électriques d’été…

Pourtant Alain Bornarel, assure qu’il est possible de se passer de climatisation sur tout le territoire français moyennant quelques principes qu’il a souvent vérifiés dans des bâtiments qu’il a pensés. Pour preuve, l’efficacité de la médiathèque du Sud Sauvage, qu’il a bâtie il y a deux ans à Saint-Joseph de la Réunion, confortable sans climatisation, alors même que le climat est bien plus chaud qu’en France.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…