Droit de rétrocession non encore acquis : impossibilité d’y renoncer ! – Expropriation

La complexité dans l’affaire ayant débouché sur l’arrêt rapporté était de savoir si l’exproprié pouvait renoncer à son droit de rétrocession avant même d’en être titulaire. La décision des hauts magistrats permet ainsi de préciser les conditions de mise en œuvre du droit de rétrocession.

Dans le cas d’espèce, le juge de l’expropriation du département de la Réunion avait, par ordonnance du 9 septembre 2004, exproprié une parcelle appartenant à Monsieur D., au profit de la société S. Moins de cinq ans après l’ordonnance d’expropriation, Monsieur D. a renoncé à son droit de rétrocession dans le cadre d’une convention conclue le 28 juin 2007 avec l’expropriant. Toutefois, le terrain n’ayant pas reçu la destination prévue…


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…