Décathlon renonce au projet Oxylane à Montpellier, la Ville s’en félicite 1

Décathlon renonce au projet Oxylane à Montpellier, la Ville s’en félicite


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Decathlon Abbeville
© IREIT Global

Le groupe Décathlon a décidé d’abandonner le projet Oxylane à Montpellier. Celui-ci prévoyait la construction d’une zone ludico-commerciale de 110 000 m² à Saint-Clément-de-Rivière, sur 23,55 ha de terres agricoles et sur un espace boisé classé, en lisière de la métropole de Montpellier.

Michaël Delafosse, maire de la ville et président de Montpellier Méditerranée Métropole, s’en félicite et salue « une victoire pour l’environnement, le commerce de proximité et le développement d’un modèle plus vertueux en matière d’aménagement du territoire ». Opposé au projet depuis son élection en 2020, il était mobilisé dans ce dossier aux côtés de l’association Oxygène, engagée depuis sept ans contre l’Oxylane.

Dans le détail, le 8 février dernier, à l’initiative de son maire, le conseil municipal de la Ville de Montpellier avait rendu un avis défavorable sur le projet, transmis au préfet et à la commune de Saint-Clément-de-Rivière, dans le cadre de la procédure de révision de son PLU. Les services municipaux se sont mobilisés et ont obtenu que l’intérêt à agir de la Ville de Montpellier soit reconnu devant la justice, permettant le dépôt d’un mémoire en annulation devant la Cour Administrative d’Appel de Marseille. Depuis, Décathlon a donc pris la décision d’abandonner le projet, et la ville de Saint-Clément-de-Rivière a classé au PLU l’espace initialement prévu pour ce projet, en secteurs agricoles ou naturels.

« Stopper les projets de méga centres commerciaux était un de mes engagements de campagne, indique Michaël Delafosse. Avec l’abandon de Shopping Promenade, et désormais d’Oxylane, cet engagement est tenu. Si nous ne mettions pas un coup d’arrêt à ce type de mégaprojets hérités d’un modèle daté, consommateur d’espaces et de terres, nous nous retrouvions en 2025 avec 95 % de l’offre commerciale située en périphérie de la ville. Avec à la clef la déstabilisation totale du commerce de centre-ville mais aussi des quartiers de Montpellier et des villages de la métropole. Notre vision pour le territoire marque une rupture claire en faveur de la transition écologique et solidaire, et pour le soutien au développement de l’emploi et des commerces de proximité en cœur de métropole. Je félicite les forces associatives, politiques et citoyennes qui ont permis cette victoire, particulièrement le collectif Oxygène pour son opiniâtreté ».


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…