hausse record des transactions et des prix en 2021


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


« Pour le moment, l’activité est très soutenue et, en 2021, le marché immobilier a enchaîné les records », observe, dans sa note de conjoncture du 3 janvier, Laurent Vimont, président du réseau Century 21, dont les 925 agences ont réalisé 50 000 transactions sur l’année. Record, en effet, du nombre de ventes, qui frôle le 1,2 million et est comparable à celui de 2019, après une année 2020 atypique puisque pénalisée par huit semaines de confinement. Et jamais les ventes n’ont été conclues aussi vite, dans le délai moyen de 80 jours en 2021, contre 91 jours il y a seulement un an.

Record aussi de leur montant moyen qui, pour la septième année consécutive, progresse de 7,7 % pour les maisons, à 267 524 euros, et 5,6 % pour les appartements, à 227 897 euros. Record également de la dette, puisque les ménages n’ont cessé d’allonger la durée de leurs crédits, désormais à vingt et un ans et neuf mois et, encouragés par des taux historiquement bas, d’en moyenne 1,13 %. Le volume des crédits croît de 16,7 %, selon la Banque de France, et atteint, sur douze mois, de novembre 2020 à octobre 2021 (non comptés les rachats de prêts), 225,2 milliards d’euros, contre 193 milliards d’euros en 2020 et 2019.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés La baisse des prix de l’immobilier s’installe à Paris

Record enfin des achats par les investisseurs qui, selon Century 21, sont présents dans 30,2 % des transactions, contre 17,4 % en 2014. Partout en France, les prix sont à la hausse, avec même des poussées à deux chiffres sur le littoral : en Bretagne, les maisons gagnent 12,5 %, les appartements 21,4 % ; en Normandie, respectivement 11,9 % et 12,3 % ; en Pays de la Loire, 7,6 % et 13,9 % ; en Nouvelle-Aquitaine, elles et ils flambent de 13,2 % et 13,8 % ; en Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur, les progressions restent sous la barre des 10 %, mais jamais moins que 6 %. En Ile-de-France, c’est dans la grande couronne que les hausses impressionnent le plus.

« Espace extérieur »

« Les maisons des Yvelines se sont appréciées de 12 % en un an, du jamais-vu de mémoire d’agent immobilier, commente M. Vimont. En Essonne, ce sont plutôt les prix des appartements qui progressent de 12,2 %, et 9,9 % en Seine-et-Marne. » Seul îlot de baisse, Paris a vu ses tarifs fléchir de 2,2 %, à en moyenne 10 367 euros le mètre carré, principalement au dernier trimestre. Cependant, en 2021, les acquéreurs ont déboursé en moyenne 511 700 euros pour un appartement de 49,3 m2, perdant 3,7 m2 en un an, dans un marché cependant dynamique, où les délais de vente, ici, s’allongent légèrement, pour s’établir à 72 jours en moyenne, contre 62 jours en 2020.

Il vous reste 61.17% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial Immobilier …