La FFB plaide pour une définition « claire et opérationnelle » de l’artificialisation des sols 1

La FFB plaide pour une définition « claire et opérationnelle » de l’artificialisation des sols


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Grégory Monod
© D.R.

Le pôle habitat de la Fédération française du bâtiment (FFB) s’est rassemblé hier au Palais des Congrès de Paris, pour la Convention nationale 2021. À cette occasion, il a plaidé pour une définition claire et opérationnelle de l’artificialisation des sols et l’introduction d’un degré de liberté d’appréciation locale, en lien avec les élus locaux.

En effet, « appliqué sans nuance, le “zéro Artificialisation nette”, tel que poursuivi par la loi Climat et Résilience, bloquera toute forme d’extension urbaine et alimentera encore davantage la crise du logement (besoins insatisfaits et hausse exponentielle des prix), d’autant que les projets de densification peinent à trouver leur public », assure le pôle habitat FFB.

« À force d’accuser la construction neuve de “bétonner et d’artificialiser l’espace”, de “détruire la biodiversité”, en quelque sorte d’accroître le dérèglement climatique, un courant de pensée anti-construction s’est diffusé, à tel point qu’une grue est devenue suspecte et un panneau de chantier une menace, explique Grégory Monod, président du pôle habitat FFB. Conscients de notre empreinte durable sur les territoires et de notre responsabilité d’anticiper, nous avons pourtant démontré depuis des années notre capacité à construire plus sobre, plus performant et plus durable. L’impératif environnemental, que chacun d’entre nous partage, ne doit pas faire oublier que se loger est un besoin aussi élémentaire et vital que s’alimenter ou respirer. Construire pour loger les ménages reste un puissant vecteur de progrès, de cohésion sociale et territoriale. »

Une année 2021 contrastée sur le logement neuf

L’année 2021 « s’avère contrastée pour les différents segments du logement neuf, selon la FFB. Porté par des conditions de crédit toujours très favorables et surtout par un désir réaffirmé des ménages de jouir d’un cadre de vie plus spacieux et plus proche de la nature, le marché de la maison neuve poursuit sa dynamique : +24 % sur un an à fin juillet 2021 en secteur diffus, soit près de 140 000 ventes ».

En revanche, l’aménagement foncier et surtout le logement collectif « continuent de souffrir ». Entre 2017 et 2021, plus de 50 000 logements collectifs autorisés auront été perdus, avec une chute limitée aux seules zones réputées tendues depuis 2 ans.

« La machine à surenchères semble s’emballer une nouvelle fois au détriment du logement neuf abordable », selon le pôle habitat FFB, qui émet d’ailleurs de vives réserves quant à la proposition du rapport Girometti-Leclercq sur la qualité du logement qui consisterait à introduire un critère de surface minimum pour bénéficier, à horizon 2023, des conditions du Pinel actuel.

« Il en est de même de la proposition de stimuler la généralisation de chartes locales, sans s’assurer de garantir aux porteurs de projets l’équilibre de leurs opérations, via des contreparties fixées à due proportion des exigences et performances souhaitées », ajoute la FFB.

Par ailleurs, la FFB considère qu’à court terme, l’un des enjeux majeurs consiste à transformer l’essai de la Réglementation environnementale 2020, qui a fait l’objet d’un compromis. « La réforme reste considérable et va se traduire par des surcoûts conséquents et durables, du fait du rehaussement triennal des exigences. C’est pourquoi le Pôle Habitat FFB demande un accompagnement financier des ménages, notamment les plus modestes, et un accompagnement de la filière sur la durée en regard de la transformation profonde qu’induit la RE2020 sur les manières de construire ».

Enfin, le Pôle Habitat FFB attend de la dématérialisation des autorisations d’urbanisme qu’elle « permette de gagner concrètement en fluidité et en rapidité d’instruction ».


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…