les premiers pas du nouveau service public de la rénovation énergétique des logements 1

les premiers pas du nouveau service public de la rénovation énergétique des logements

Contribuer à la lutte contre le changement climatique. Maîtriser ses dépenses d’énergie, actuelles et futures. Valoriser son bien immobilier, à la vente comme à la location. Ou tout simplement pouvoir continuer à louer celui-ci dans les années à venir malgré le durcissement des règles sur les passoires thermiques. Les raisons de se lancer dans une rénovation énergétique globale ou partielle de sa maison ou de son appartement sont légion !

Mais les raisons de ne pas sauter le pas le sont aussi… Si le coût du chantier est un frein pour les particuliers, la complexité des différentes démarches en est un autre. Pour simplifier le parcours des ménages, le gouvernement a souhaité, dans le cadre de la loi Climat et résilience d’août 2021, créer un point d’entrée unique pour tous les travaux d’économie d’énergie. Baptisé « France Rénov’ » et officiellement lancé le 1er janvier 2022, il est présenté comme le « service public de la rénovation de l’habitat ».

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Immobilier : qui peut bénéficier des aides pour réaliser la rénovation énergétique de son logement ?

Objectif affiché : que les particuliers puissent s’adresser à un seul interlocuteur pour bénéficier de conseils indépendants afin de réaliser leurs travaux d’isolation, d’obtenir des informations sur les aides financières disponibles et d’être accompagnés gratuitement dans l’élaboration du projet et le suivi du chantier.

En pratique ? Ce service global France Rénov’est accessible en ligne, par le biais du site France Rénov’. Et en téléphonant à un conseiller, au 0 808 800 700 (numéro non surtaxé). On peut aussi se rendre dans l’un des 450 guichets physiques.

Selon les niveaux de ressources

C’est l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), habituellement chargée de l’amélioration du logement pour les publics modestes, qui pilote le nouveau dispositif. Celui-ci regroupe les anciens « espaces info énergie » de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), les « points rénovation information et services » de l’ANAH et l’ancienne plate-forme Internet Faire, lancée en 2018.

« Il faut reconnaître que Faire.fr n’a pas trouvé son public. Des études ont montré que peu de Français connaissaient ce site, ce qui pose problème compte tenu des ambitions nationales en matière d’économie d’énergie », admet-on à l’ANAH.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Les logements énergivores bientôt considérés comme « indécents »

Pour 2022, la principale aide aux travaux d’économie d’énergie est ma MaPrimeRénov’, accessible à tous les propriétaires occupants. Elle permet de financer les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation, d’audit énergétique d’une maison, ou d’un immeuble en copropriété.

Le montant varie selon les niveaux de ressources du ménage effectuant la demande et le type de travaux. Le dossier se crée sur MaPrimeRénov’, les devis d’artisans et les factures sont déposés sur le même canal. A savoir : dans le contexte de la guerre en Ukraine, le gouvernement a annoncé une hausse provisoire de 1 000 euros de la prime accordée (à certaines conditions) pour l’abandon d’un système de chauffage au fioul ou au gaz, à partir du 15 avril.

Il vous reste 52.13% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source

Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial Immobilier …