Tourisme : un sommet pour vanter l'attractivité de la destination France 1

Tourisme : un sommet pour vanter l’attractivité de la destination France


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Vue sur une rue de la capitale.
© DR

Rester la première destination touristique mondiale et attirer les investisseur : c’est l’objectif du premier « sommet Destination France » qui réunit jeudi à Paris une cinquantaine de patrons français et internationaux du secteur accueillis par Emmanuel Macron.

Alors qu’un « plan de reconquête du tourisme », voulu par Emmanuel Macron, doit être dévoilé en novembre, selon l’Elysée, ce « sommet » accueillera des investisseurs (Certares, KKR, Montefiore…), des croisiéristes (Carnival, Royal Caribbean Cruise…), des hôteliers (Accor, Radisson, Marriott…), des plateformes (Expedia, Virtuoso, Airbnb…) et divers acteurs tels que le Club Med, Blablacar, Air France, ADP, la Compagnies des Alpes….

Après le discours d’accueil du président de la République à l’Elysée, les invités prendront la direction de l’hôtel de la Marine, place de la Concorde, pour des tables rondes et échanges bilatéraux sous l’égide du secrétaire d’Etat au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne.

Les tables rondes seront consacrées à l’attractivité de la France, aux investissements et à l’emploi, ainsi qu’aux enjeux de la transformation de l’offre touristique. Plusieurs start-up française seront conviées lors du cocktail de clôture.

Ces discussions permettront aussi de « nourrir les derniers arbitrages » en cours pour dresser le plan de reconquête du tourisme, précise-t-on à l’Elysée.

En juin, le président de la République avait annoncé un plan de reconquête et d’investissement dans le tourisme à horizon de 5 ans.

Si le chef de l’Etat n’avait pas chiffré ce plan lors de son annonce, il avait lancé quelques pistes telles que la formation, la valorisation du patrimoine (dont une stratégie « tourisme vert, tourisme patrimonial »), la montée en qualité des infrastructures ou encore des investissements dans le numérique.

Depuis, le gouvernement multiplie les consultations auprès des professionnels du secteur mais aussi des collectivités.

Durant la crise sanitaire, l’Etat a investi 38 Mds d’aides dans le secteur du tourisme qui représentait, avant la pandémie, 7,4 % du PIB en 2019 et 9,5 % des emplois. Cette même année, 90 millions de touristes étrangers étaient venus en France, confortant sa place de première destination touristique mondiale.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…