La Corse est la seule région, classée vert quant à l'évolution de l'épidémie de Coronavirus, à garder ses collèges fermés. / © Ministère de l'Education nationale.

Déconfinement phase 2 : ce qui change (ou pas) en Corse à partir du 2 juin 


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


En Corse, comme ailleurs, la phase 2 du plan de déconfinement entre en vigueur ce mardi 2 juin. Dans l’île si de nombreuses mesures sont lancées, le retour progressif à la normale n’est pas encore assuré dans certains secteurs. 
 

• Réouverture des bars et des restaurants 

En Corse, comme dans le reste du pays, les bars et les restaurants, situés en zones vertes, sont autorisés à rouvrir leurs portes à compter du 2 juin. 

Suivant un protocole sanitaire, le personnel en cuisine et en salles devra respecter plusieurs règles et gestes barrières. À commencer par le lavage des mains au gel hydroalcoolique « toutes les 30 minutes » ou à défaut le port de gants. Le port du masque est obligatoire lorsque les règles de distanciation ne peuvent être respectées. En cuisine, le port de gants et de charlottes est également obligatoire.

Côté salle, une séparation d’un mètre entre les tables et une limite à 10 personnes par table doivent être mises en place. L’installation de vitres ou cloisons temporaires « notamment sur les lieux d’accueil (réception)» afin de « réduire les flux de circulation d’air et les contacts directs » pourraient être installés. Les restaurateurs doivent afficher à l’entrée de l’établissement les règles sanitaires en vigueur ainsi que le plan de circulation pour éviter les croisements de personnes. Du gel hydroalcoolique doit être mis à disposition des clients, qui auront l’obligation de se nettoyer les mains.
 

• Évolution de la prise en charge du chômage partiel 

Depuis le début du confinement, et pour éviter des licenciements massifs, l’Etat et l’Unédic remboursent 100 % de cette indemnité qui porte sur 70 % du brut. C’est dorénavant aux entreprises de payer 15 % de cette indemnisation.

L’Etat et l’Unédic assumeront toujours un remboursement à hauteur de 60 % du brut, a annoncé lundi le ministère du Travail. Une modification qui ne change rien pour le salarié qui continuera à toucher 70 % de son brut ou environ 84 % de son net et plus en cas d’accord collectif.

Les secteurs dont l’activité ne pourra pas reprendre le 1er juin continueront à bénéficier d’une prise en charge à 100 % par l’Unédic et l’Etat. Les parents dont les enfants ne pourront pas se rendre à l’école « pourront continuer à bénéficier des dispositions relatives au chômage partiel », a précisé le Premier ministre. Ils devront toutefois présenter, à partir du 2 juin, une attestation à leur employeur stipulant que l’établissement scolaire ne peut assurer sa mission d’accueil des élèves. Quelque 8,6 millions de Français ont été soumis au chômage partiel en avril.
 

• La réouverture de toutes les plages 

En Corse, quelques plages étaient encore fermées. Elles seront désormais ouvertes dans tous les départements à compter du 2 juin, sans que le Premier ministre ait précisé si elles allaient toujours être soumises à des restrictions de temps de présence sur le sable. Les lacs et les plans d’eau vont eux aussi rouvrir.
  

• Lancement de l’application de traçage StopCovid

L’application StopCovid a pour objectif d’apporter “une aide complémentaire au travail des médecins et de l’Assurance-maladie pour identifier les ‘personnes contacts’ et les prendre en charge”, explique le site du ministère de l’Économie. 

Elle permettrait d’obtenir des listes de contact plus exhaustives que celles que peuvent constituer les brigades, notamment en identifiant des personnes hors cadre familial et amical “qui ont été à proximité d’une personne testée positive”. Ce serait le cas, par exemple, des personnes croisées à la boulangerie ou dans les transports en commun.
Elle est disponible à partir de ce 2 juin et non-obligatoire. 

Pour rappel, lors du vote à l’Assemblée nationale, au niveau des députés corses, seul Paul-André Colombani a voté pour sa mise en place. 
 

• Les transports aériens restreints jusqu’au 23 juin 

Le 31 mai, un décret a été publié au Journal Officiel. Dans son article 10, le document impose une interdiction des transports aériens vers l’île sauf pour « motif impérieux » repoussant ainsi un possible retour progressif à la normale et le lancement de la saison touristique à la phase 3 du déconfinement, soit le 23 juin. 

 

Ce décret a déclenché une vague d’indignation des politiques insulaires, nombreux demandent une levée immédiate de ce document, à l’image de Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse, ou du député Michel Castellani. 
 

• Les collèges et lycées toujours fermés 

La Corse est la seule région à ne pas avoir rouvert ses collèges et lycées. Selon le calendrier fixé par le gouvernement, les collèges devaient rouvrir lundi 18 mai avec la rentrée des 6e et des 5e. En Corse, les établissements publics ont gardé portes closes. 

 

La Corse est la seule région, classée vert quant à l'évolution de l'épidémie de Coronavirus, à garder ses collèges fermés. / © Ministère de l'Education nationale.
La Corse est la seule région, classée vert quant à l’évolution de l’épidémie de Coronavirus, à garder ses collèges fermés. / © Ministère de l’Education nationale.

Car la collectivité de Corse, sur proposition du conseil exécutif et par un vote de l’Assemblée le 7 mai dernier, a décidé de fixer cette rentrée en septembre prochain. Une décision que l’Etat « défère au tribunal administratif de Bastia », ont annoncé le préfet et le rectorat de Corse dans un communiqué commun publié vendredi. Et évoquent une « rupture d’égalité » et « une méconnaissance des compétences respectives. »

Le 18 mai dernier, seule une poignée de 6.600 élèves de 6e et de 5e, scolarisés dans le privé, ont pu faire leur rentrée. Les 4e et les 3e, qui représentent 6.800 collégiens en Corse, doivent regagner les salles de cours ce 2 juin au niveau national.

 


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source France 3 Région

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…