Allocution d’Emmanuel Macron : les attentes sur le marché de Betton

Allocution d’Emmanuel Macron : les attentes sur le marché de Betton


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Ce dimanche soir, le président de la République Emmanuel Macron prononcera sa 4e allocution solennelle depuis le début de la crise du coronavirus. Il devrait annoncer de nouveaux assouplissements des mesures sanitaires. Sur le marché de Betton, au nord de Rennes, traditionnel du dimanche matin, quelques rayons de soleil, l’odeur des poulets rôtis et la gouaille des vendeurs. On se croirait revenu dans le monde d’avant le fichu virus.

 

Entre prudence et envie de passer à autre chose

Sauf que le gel hydro-alcoolique et les masques sont toujours là. Dans les allées du marché, certains sont prêts à les garder encore un peu, quand d’autres rêvent de les jeter au feu : “Il faudrait qu’on passe à autre chose, en faisant attention”, confie Corine en train de faire ses courses, pour Pierrick Vilboux, vice président Fédération des Marchés de France : ” Il faut laisser les gens travailler. il faut que l’économoie reparte très très rapidemernt !” les marchés de plein air ont souffert du confinement de ces derniers mois, alors les professionnels espèrent aujourd’hui un allègement des mesures. Derrière son étal, Christophe, lui, se soucie de l’inquiétude de ses clients. Pour qu’ils recommencent à vivre, il faut vite les rassurer ! “Il faut rester vigilant, c’est pour ça qu’on garde les masques, le gel, les gestes barrières, mais il faut alleger de manière à ce que le commerce puisse reprendre, que la vie puisse redémarrer !”

 

Le coût de la protection

Du côté des restaurant, la même envie. Alors, dès qu’une table se libère, il faut désinfecter, nettoyer. Rassurer la clientèle. Tous souhaitent que le virus cesse d’occuper les esprits, les gestes et puis aussi la trésorerie. Parce que la protection a un coût, explique Olivier Graté, le gérant du restaurant Dupont et Dupont, qui a mis du gel à disposition de ses clients, des visières de protection pour le personnel et des produits désinfectant, pour le nettoyage.

 

Un casse-tête pour les élus

Pour les élus, le casse tête est permanent. Le marché, les écoles, l’été qui arrive, il faut à la fois suivre, les directives et l’évolution du virus, imaginer plusieurs plans possibles dans l’hypothèse d’une levée du protocole sanitaire, explique Laurence Besserve, maire fraîchement élue de la commune.

Et les enfants eux, preuve que le coronavirus a changé nos vies, réclament davantage d’école, pour revoir maîtresses et copains.

Le reportage à Betton (35) de Séverine Breton, Vincent Bars et Hélène Notat

 

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Source


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source Baromètre

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…