Déconfinement : polémique autour de la fiabilité des masques distribués par la communauté d’agglomération de Bastia

Depuis l’annonce du déconfinement, chaque municipalité se mobilise pour commander des masques afin, notamment, de les distribuer à la population. À Bastia, plusieurs milliers de ces objets, obtenus par la communauté d’agglomération de Bastia (Cab), sont en attente. Le maire de la ville, Pierre Savelli, doute de leur fiabilité. 

Pourtant, une fiche de renseignements, fournie par la Cab, stipule que ces masques sont aux normes AFNOR, donc validés par les autorités publiques et lavables 20 fois. Mais cela ne lui suffit pas. 

Avant de les distribuer aux Bastiais, Pierre Savelli souhaite obtenir la fiche technique du fournisseur. « Le document a été édité par la communauté d’agglomération. Les éléments qui y sont écrits auraient pu être la réalité, mais ce n’est pas une fiche technique. Ce n’est pas la fiche technique fournisseur… Absolument pas », soutient le maire de Bastia. 

Cette défiance est mal vécue par François Tati. Le président de la Cab s’appuie sur les salariés volontaires de la Cab et des bénévoles pour assurer une distribution des masques coûte que coûte dans les différents quartiers de la ville. « Ce qui m’importe aujourd’hui, c’est que nous soyons au niveau des enjeux qui sont ceux de protéger nos concitoyens. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de prendre les choses en mains pour distribuer ces masques », explique-t-il. 
 

Le second tour des municipales en arrière-plan ?

Une fois de plus les deux élus manifestent leur rivalité avec en arrière-plan le second tour des municipales. Sur les réseaux sociaux, les opposants de Pierre Savelli n’ont pas manqué de fustiger son attitude. 

« La mairie n’a pas été en mesure de développer les moyens suffisants pour distribuer les masques en leur possession depuis une semaine », écrit Jean-Sébastien de Casalta sur Twitter. Dans un communiqué, Julien Morganti, dénonce quant à lui « une mairie encore confinée et un maire absent » et souligne notamment « une distribution de masques partielle ». 
 

 

Les Bastiais, principaux intéressés, se posent beaucoup moins de questions. Les masques ont l’avantage d’être gratuits. « Je trouve que l’initiative est intéressante », explique un homme. « La politique… C’est entre eux. Mais c’est dommage qu’ils se fassent la guerre entre eux, ce n’est pas bien », complète un autre. 

Finalement, 11.400 masques devraient être distribués dans les prochains jours. 

 

[ad2]

Source France 3 Région

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…



[ad2]

Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…