Éducation, transports, tourisme : en Corse, incompréhension des professionnels face aux annonces d’Emmanuel Macron 


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

De nouvelles étapes dans la sortie du confinement. Dimanche, la quatrième allocution d’Emmanuel Macron depuis le début de la crise du coronavirus n’a pas séduit les professionnels corses. 

Dans l’île, de nombreux secteurs d’activité sont encore en proie aux doutes et aux inquiétudes. 

 

Emmanuel Macron a déclaré, dimanche, que toutes les crèches, écoles et collèges devraient obligatoirement accueillir les élèves dès le 22 juin. Une déclaration accompagnée ce lundi par l’annonce du ministre de l’Éducation nationale de l’allégement des règles de distanciation physique au sein des établissements scolaires. 

Il comprendrait notamment : 
– Une distanciation d’un mètre latéral entre chaque élève et non plus 4 m2 par élève. 
– La levée de la limitation de 15 élèves par classe dans le primaire.

 

En Corse, pour certains syndicats d’enseignants, ces décisions sont difficiles à comprendre. « On passe d’un protocole strict avec le matériel qui devait nous être fourni comme les masques ou le matériel de désinfection … Est-ce que tout ça passe aux oubliettes ? Est-ce qu’on en parle plus ? On est dans le flou complet », livre Fabien Mineo, secrétaire départemental de Haute-Corse du SNIPP-FSU. 

Le porte-parole de la fédération des conseils de parents d’élèves, lui, dit comprendre les réticences de certains professeurs et parents. Mais il rappelle que beaucoup de parents d’élèves souhaitaient cette reprise. « L’école ce n’est pas que de la pédagogie, que de l’apprentissage. C’est aussi la vie en société, la vie avec d’autres en collectif. C’est très important. On considère que même si c’est que 15 jours, on sait que le contenu pédagogique sera très partiel, mais c’est important à la veille de deux mois de vacances », soutient Claude Perrin, président de la FCPE de Corse-du-Sud. 

Dans l’île, la situation des collèges reste confuse. Depuis un vote de l’Assemblée de Corse le 7 mai dernier, la rentrée des établissements du secondaire est fixée au mois de septembre. Un choix qui fait de la Corse la seule région à maintenir ses collèges fermés. 

 

La Corse est la seule région, classée vert quant à l'évolution de l'épidémie de Coronavirus, à garder ses collèges fermés. / © Ministère de l'Education nationale. La Corse est la seule région, classée vert quant à l'évolution de l'épidémie de Coronavirus, à garder ses collèges fermés. / © Ministère de l'Education nationale.
La Corse est la seule région, classée vert quant à l’évolution de l’épidémie de Coronavirus, à garder ses collèges fermés. / © Ministère de l’Education nationale.

 

Le chef de l’Etat a indiqué la reprise des transports internationaux dès ce lundi pour les pays européens, et dès le 1er juillet pour les pays hors espace Schengen où l’épidémie de Coronavirus est maîtrisée. « La crainte qu’on a, c’est de voir ce flux qui arrive sans protection. Ça pose de gros problèmes, surtout s’ils ont été contaminés avant de partir », estime Joseph Raugi-Seddas, hôtelier. 

Si aucune précision n’a été donnée quant aux règles sanitaires à appliquer, l’idée d’un passeport sanitaire entre le continent et l’île de beauté, défendu par Gilles Simeoni semble abandonnée. Mais des tests pourraient être pratiqués sur la base du volontariat. “Le ministre de l’Intérieur m’a indiqué que le gouvernement allait proposer un test généralisé facultatif. J’attends de voir ce que sera le contenu exact de cette proposition“, explique le président du conseil exécutif de Corse.

Il souhaite que les modalités d’organisation de la sécurisation sanitaire et de l’attractivité touristique soient débattues devant l’Assemblée de Corse mais également avec les responsables de la santé insulaire et du monde économique et touristique. 

 

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Source


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source Baromètre

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…