Immobilier : les prix grimpent sur la côte d’Opale


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Immobilier : les prix grimpent sur la côte d’Opale

20/08/2020 Baromètre de l’immo

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Le littoral nord-ouest de la France est un marché historiquement très dynamique de résidences secondaires. Plusieurs stations balnéaires sur la côte d’Opale (Hauts-de-France) jouissent d’une excellente réputation à une centaine de kilomètres de Lille. Elles attirent surtout des Parisiens et des Lillois, mais également beaucoup de Belges, de Hollandais, d’Anglais. « Sur la côte d’Opale, on compte un tiers de résidences secondaires détenues par des Parisiens, un tiers par des habitants de la métropole lilloise et le dernier tiers par des Français d’autres régions ou des étrangers » souligne Emmanuel Chambat, président de la chambre FNAIM Nord. Et depuis la fin du confinement dû à la pandémie mondiale de Covid, de plus en plus de jeunes foyers parisiens et lillois s’y intéressent de près, même si le marché côtier était déjà très dynamique. Résultat, les prix continuent de grimper.

« Au sud de la cote d’Opale, il y avait déjà très peu de choses à vendre. Le Covid a encore boosté la demande à la sortie du confinement, mais c’est toujours vrai deux mois après. On se retrouve de plus en plus avec des acheteurs prêts à faire des offres cash, sans s’endetter », avance Olivier Durand, propriétaire de deux agences à Wimereux et Hardelot. Même son de cloche chez l’agence haut de gamme Barnes : « On reçoit davantage de demandes depuis le déconfinement, sachant que le marché était déjà très soutenu avant. Quantité de villas sont vendues de gré à gré et n’apparaissent même pas sur le site. Beaucoup de transactions se font au prix et dans les premières visites. Même les biens avec travaux », explique Bruno Gras, directeur associé de l’agence Barnes à Lille.

[ad2]

Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Source Baromètre

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Source Baromètre

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Source Baromètre

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Source Baromètre

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source Baromètre

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…