Le cri d’alarme des forains après l’annulation de la Fête des Loges

Le cri d’alarme des forains après l’annulation de la Fête des Loges


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

La 368e édition de la Fête des Loges, deuxième plus grand rendez-vous forain en France, devait se tenir du 26 juin au 16 août. Son annulation par le maire de Saint-Germain-en-Laye en raison de l’épidémie de coronavirus provoque la colère et le désarroi du monde forain.  

Un désastre économique

Les forains sont abasourdis et ne comprennent pas. Nous avons besoin de travailler”, nous explique Louis Joubert, forain, chef d’entreprise et président de l’association pour la pérenité des traditions des fêtes foraines.
 

Je ne sais pas comment on va faire pour survivre

J’ai une société avec du personnel, une dizaine en haute saison, je fais quoi avec l’aide de 1500 euros de l’Etat  Comme beaucoup d’entreprises, j’ai demandé un crédit à ma banque mais qui n’arrivera pas avant 2 mois. D’ici là on peut crever de faim“, tonne ce chef d’entreprise.

Avec leurs millions de visiteurs chaque année, la Foire du Trône et la Fête des Loges et ses 170 attractions représentent 80% du chiffre d’affaires des forains. La foire du Trône annulée, le monde forain comptait sur ce traditionnel rendez-vous pour renflouer les caisses.

Aujourd’hui, je n’ai pas les moyens de payer la TVA. Je ne sais pas comment faire pour payer les impôts, payer les saisonniers, les traites de mes 2 nouveaux manèges que je viens d’acheter à crédit. Je me suis mis sur la paille pour les payer et là je ne peux pas rembourser” avoue Louis Joubert. « Plus de 2000 personnes travaillent à la Fête des Loges. Il y a également des entreprises associées, des brasseurs, des boulangers des charcutiers, des mécaniciens. Toutes les sociétés vont déposer le bilan”,  s’insurge Louis Joubert.

Un protocole sanitaire

La Fédération des forains de France en collaboration avec le cabinet JFT Expertises avait pourtant travaillé sur un protocole sanitaire stricte pour accueillir le public et permettre la reprise de leur activité économique. (Rapport que nous nous sommes procurés)
 

Extrait du protocole sanitaire des forains pour accueillir le public / © capture d'écran
Extrait du protocole sanitaire des forains pour accueillir le public / © capture d’écran

Par rapport au coronavirus, nous avons un protocole sanitaire prêt à être appliquer. Masques, gels, 10% de remise sur toute la Fête des loges pour les personnes masqués, jetons, signalétique“, explique Louis Joubert qui ne comprend pas la décision du maire de Saint-Germain-en-Laye.

Les inquiétudes du maire de Saint-Germain-en-Laye

Contactée, la municipalité n’a pas souhaité répondre à une interview mais a envoyé un communiqué de presse.

Notre ville ne peut porter seule la responsabilité de l’organisation d’un tel événement dans un contexte aussi sensible

Dans ce communiqué, le maire Arnaud Péricard exprime ses craintes pour la sécurité sanitaire du public et le risque financier inhérent à l’organisation d’un tel évènement dans le contexte actuel. “La perte pourrait atteindre 700.000 euros cette année en raison d’un format réduit sur la durée comme sur le nombre de forains présents“, ajoute t-il. Et de poursuivre : “Un événement de cette ampleur, en période de crise, ne peut reposer sur un maire, seul face à des enjeux qui relèvent d’un autre niveau institutionnel“.

Des arguments qui n’ont pas convaincu les forains prêts à se mobiliser

Pour Xavier Saguet, ancien président de la Fête des loges et propriétaire de deux manèges. “Cette décision est peu motivée et nullement étayée, elle n’est accompagnée d’aucune mesure d’aide envers les entreprises foraines déjà très fragilisées par la crise sanitaire”.
Je pense que le maire veut annuler la Fête des loges car il craint les rassemblements trop nombreux. Pourtant le maire a demandé des renforts de CRS pour éviter des débordements“, ajoute Louis Joubert.

Le monde des forains est une cocotte-minute

Aujourd’hui, les forains attendent une réponse de l’Etat.  “On est à Paris, sur le site de la Foire du trône, il y a environ 300 manèges qui sont là, démontés et on attend le feu vert du maire de Saint-Germain-en-Laye pour s’installer à la Fête des Loges. On demande l’aide de l’Etat. Le monde forain est une cocotte-minute, prêt à se mobiliser et à se faire entendre“, prévient Louis Joubert.

Demain une rencontre est prévue avec le maire de Saint-Germain-en-Laye selon ce forain en colère. Dans une lettre ouverte,  la Fédération réclame un soutien des pouvoirs publics avec la nomination d’un secrétaire d’Etat aux affaires foraines et la création d’un fonds de solidarité afin d’éviter les dépôts de bilan.
 

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Source France 3 Région

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source Baromètre

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…