Port du masque, présence de médecin : les coulisses du tournage déconfiné de la série “Un si grand soleil” à Montpellier


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

A Vendargues, dans l’Hérault, les locaux de France Télévisions revivent enfin, après onze semaines d’arrêt dû à la crise du coronavirus. Une bonne nouvelle pour les membres de l’équipe, comme nous vous l’expliquions déjà dans cet article.
 
A partir de ce 1er juin, les épisodes de la série seront donc diffusés à nouveau, mais attention ! Il s’agira des épisodes tournés avant le confinement. Les téléspectateurs pourront visionner les scènes fraîchement tournées à partir du mois d’août.

Une reprise inédite et des réflexes à prendre

Jérôme Portheault, l’un des réalisateurs de la série, a anticipé la reprise :

Nous avons appris à changer tous nos réflexes.
 

Par exemple, je voulais bouger une chaise du décor afin de la mettre à la bonne place. Je n’ai pas pu, j’ai demandé à l’accessoiriste de le faire. Au dernier moment, je me suis dit : ah oui, ça, je n’ai pas le droit de le faire !

Le tournage de la série rassemble chaque jour une centaine de personnes à Vendargues : réalisateurs, comédiens, techniciens, maquilleurs, costumiers… Autant de personnes à protéger qui se retrouvent sous l’œil vigilant de médecins qui veillent au respect des conditions sanitaires strictes : pas plus de 7 personnes sur un plateau de tournage. Chacun doit porter un masque, seuls les comédiens peuvent les retirer pendant les prises de vue.
 

Le tournage de la série "Un si grand soleil" a repris le 1er juin 2020, dans des conditions sanitaires strictes et inédites pour les équipes. / © Cédric Jaffray.
Le tournage de la série “Un si grand soleil” a repris le 1er juin 2020, dans des conditions sanitaires strictes et inédites pour les équipes. / © Cédric Jaffray.

Une autre façon de filmer ?

Au-delà de ces nouveaux réflexes à adopter, les conditions sanitaires changent la façon de filmer :

Nous avons tendance à allonger les focales puisque l’idée est que les acteurs jouent sans masque et il faut une distance d’au moins un mètre entre les deux. Nous arrivons à diminuer visuellement cette distance en allongeant les focales et donc, en créant l’illusion.
 

Et en cas de contact entre les acteurs ?

Evidemment, dans certaines scènes, les acteurs se touchent ou s’échangent des objets. “Il ne faut pas prendre le moindre risque“, confie Jérôme Portheault. Il faut alors ruser lors du tournage voire réécrire certaines scènes.
 

S’ils se touchent ou se transmettent un objet, les acteurs se désinfectent les mains avant et après la scène. L’objet en question est également désinfecté. L’un des deux acteurs porte un masque et moi, en tant que réalisateur, je me mets sur un angle où je ne le vois pas. Ensuite, nous faisons l’inverse.
 

Les équipes ont donc nécessairement plus de temps de tournage mais “il faut garder le rythme” confie le réalisateur.

“Nous sommes très heureux”

Yvon Back incarne le commissaire Becker. Il a repris le chemin des studios avec le sourire : “On s’habitue aux contraires, nous sommes très heureux de revenir travailler.
 

Le comédien Yvon Back incarne le commissaire Becker dans la série "Un si grand soleil", tournée dans les studios France Télévisions à Vendargues. / © F. DUGIT / LE PARISIENLe comédien Yvon Back incarne le commissaire Becker dans la série "Un si grand soleil", tournée dans les studios France Télévisions à Vendargues. / © F. DUGIT / LE PARISIEN
Le comédien Yvon Back incarne le commissaire Becker dans la série “Un si grand soleil”, tournée dans les studios France Télévisions à Vendargues. / © F. DUGIT / LE PARISIEN

Des téléspectateurs impatients

A quelques heures de la reprise de la série sur le petit écran, Séverine Contrepois est impatiente :

Je n’ai jamais raté un seul épisode. Pour moi, cette série est un rayon de soleil dans ma vie.

Viticultrice dans l’Aude et fan inconditionnelle de la série, Séverine Contrepois est attachée aux personnages, aux histoires racontées. Elle s’y “reconnaît” :

Ça a été un vrai vide pour moi lorsque la diffusion a été stoppée. J’étais triste.

Je peux vous dire que même si pour des raisons sanitaires, les acteurs gardent leurs distances, ça m’est égal ! Tant que je les revois, je suis heureuse !“, conclue la téléspectatrice, une émotion certaine dans la voix.

 

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Source France 3 Région

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source Baromètre

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…