Epargne: des fonds à fond sur l'environnement 1

Epargne: des fonds à fond sur l’environnement


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Six ans après l’Accord de Paris, 196 pays se retrouveront à partir du 31 octobre à Glasgow pour la COP26 qui doit renouveler et améliorer les mesures de réduction des émissions pour limiter le réchauffement climatique. Depuis plusieurs années, la finance française veut être en pointe pour participer à l’effort mondial. Dernier exemple en date: le 18 octobre, les six plus grandes banques françaises (BNP Paribas, Groupe BPCE, Crédit agricole, Crédit mutuel, Société générale, et La Banque postale) ont annoncé, dans une tribune parue dans Les Echos, qu’elles ne participeront plus, à partir de janvier 2022, à tout financement de “projets dédiés et d’entreprises dont la part d’hydrocarbures non conventionnels dans l’exploration et la production seraient, concernant le pétrole de schiste, le gaz de schiste, les sables bitumineux, au-delà de 30% de leur activité”.

Lire aussiLa vérité sur… le greenwashing financier

Le 14 octobre, La Banque postale a même manifesté sa volonté de décarbonation totale d’ici à 2030, en sortant les secteurs du pétrole et du gaz de ses investissements. Mais l’Agence internationale de l’énergie (AIE) trouve la transition énergétique “trop lente” et réclame des investissements massifs dans les énergies renouvelables afin de parvenir à limiter le réchauffement climatique à 2°C


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…