Immobilier : les travaux sont repartis dans les copropriétés 1

Immobilier : les travaux sont repartis dans les copropriétés


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Publié le 26 oct. 2021 à 9:05

Les chantiers sont repartis dans les immeubles d’habitation. Les copropriétés inscrites au registre national ont déclaré 3,6 milliards d’euros de travaux, votés depuis le début de l’année 2021, contre 3 milliards pour la totalité de 2020, indique l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Ces données n’étaient pas encore collectées en 2019.

L’an dernier, l’impossibilité d’organiser physiquement les assemblées générales de copropriété du fait de la pandémie de Covid-19 a mis un coup de frein aux travaux. « Se réunir en présentiel est nécessaire pour l’explication et la prise de décisions. Et il y avait un climat anxiogène, les copropriétaires ont eu tendance à se dire, on verra après l’épidémie », expliquait récemment Géraud Delvolvé, le délégué général du syndicat immobilier Unis.

Nouvelles exigences

« Les gens n’arrivaient pas à se projeter », confirme Philippe Salle, le président de Foncia, premier syndic de France. Dans les ensembles immobiliers gérés par l’entreprise, 180 millions d’euros de travaux ont été votés en 2020, contre 300 millions habituellement, soit une baisse de 40 %. « Depuis, le niveau est remonté. Nous sommes 3 % ou 4 % en dessous du niveau de 2019 », poursuit le dirigeant.

Le rythme des travaux devrait en outre monter en puissance dans les années à venir, pour répondre aux nouvelles exigences en matière de performance énergétique. D’autant que depuis le 1er janvier dernier, l’aide à la rénovation énergétique MaPrimeRénov’est aussi accessible aux copropriétés pour réaliser des travaux dans les parties communes. Ceci via une aide collective versée au syndicat de copropriétaires.

Provisionner 2,5 % du montant des travaux prévus

Le gouvernement espère aussi que les copropriétaires s’empareront du plan pluriannuel de travaux (PPT) . Un outil inscrit dans la loi Climat et Résilience votée cet été, qui permet de programmer les travaux à réaliser sur dix ans.

Un projet de PPT devra impérativement être présenté en assemblée générale à compter de 2023 pour les premières copropriétés concernées. En cas de vote, les copropriétaires devront provisionner chaque année au minimum 2,5 % du montant des travaux prévus dans le plan adopté ou 5 % du budget prévisionnel de la copropriété.

Je crains que les copropriétés ne votent pas les PPT. Ça va être assez impopulaire car les gens ne veulent pas dépenser d’argent en cette période compliquée.

Philippe SallePrésident de Foncia

« C’est positif, car cela permet d’anticiper. Mais je crains que les copropriétés ne votent pas les PPT. Ça va être assez impopulaire car les gens ne veulent pas dépenser d’argent en cette période compliquée. Entretenir les parties communes, c’est donner de la valeur à son appartement, mais certains propriétaires n’en ont pas les moyens », poursuit le dirigeant de Foncia.

D’ailleurs, selon les résultats d’un sondage réalisé par Hellio auprès de 300 copropriétaires, membres et responsables de conseils syndicaux et publié vendredi, 53 % des répondants n’envisagent pas la réalisation de travaux de rénovation énergétique pour leur copropriété.

Il faut dire que de nombreux propriétaires auront aussi à investir dans leur appartement. La loi Climat et Résilience prévoit en effet que les logements classés G dans le diagnostic de performance énergétique seront interdits à la location à partir de 2025. La même interdiction frappera les logements F en 2028 et E en 2034.

« Un montant colossal »

« Cela va représenter un montant colossal, souligne Philippe Salle. Je ne suis pas sûr, d’ailleurs, que les objectifs parviendront à être tenus. Je pense qu’à un moment, le gouvernement va devoir relâcher la contrainte ».

Certains pourraient aussi faire le choix de vendre leur bien. Même s’ils seront contraints de le faire avec une décote qui pourrait être importante. L’acheteur anticipant le coût des travaux à réaliser pour faire remonter l’étiquette énergétique du logement acquis.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…