Qu'est-ce que le viager solidaire? 1

Qu’est-ce que le viager solidaire?


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Depuis plusieurs années, le secteur de l’immobilier constate une tendance nette, l’augmentation des ventes en viager. Cela s’explique en partie par le vieillissement de la population. Un fait démographique qui augmente mathématiquement l’offre, car de nombreuses personnes âgées sont à la recherche d’un complément de revenus à leur retraite. Le viager correspond parfaitement à cette demande puisque ce système permet au vendeur, également appelé crédirentier, de disposer d’une rente jusqu’au jour de son décès, rente à négocier au moment de la signature du contrat et qui dépend de la valeur du bien concerné. L’augmentation du coût de la vie, les variations parfois importantes des factures liées aux dépenses énergétiques, le coût représenté par des aides à domicile… sont autant de facteurs qui impliquent ce besoin de ressources financières supplémentaires. Cette tendance à recourir à la vente en viager a été encore accentuée par la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19. Les confinements successifs et notamment l’interdiction de visites dans les Ehpad ont accentué la volonté de nombreux seniors de demeurer dans leur logement, de profiter de leur univers et de leur entourage. C’est ainsi que les agences spécialisées ont constaté une forte croissance de ce marché, à commencer par la SCIC Les 3 Colonnes qui est à l’origine de ce que l’on appelle le viager solidaire.

Qu’est-ce que le viager solidaire?

Le concept de viager solidaire est né en 2013 et a été imaginé par la société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), Les 3 Colonnes. Comme son nom l’indique, le viager solidaire n’a pas vocation à générer d’importants bénéfices. Le but de l’opération est avant tout de permettre le maintien à domicile et dans de bonnes conditions des personnes âgées. Celles- ci souffrent souvent d’une perte d’autonomie, qu’elle soit physique, sociale ou financière. L’apport d’un revenu complémentaire par le biais d’une vente en viager peut permettre de retrouver une latitude financière permettant ce maintien à domicile et notamment de financer des aides extérieures, que ce soit pour des soins, l’alimentation ou l’entretien du logement. Le viager solidaire proposé par la SCIC Les 3 Colonnes permet donc de bénéficier de cette rente viagère jusqu’au décès du crédirentier, comme le ferait une vente en viager classique qui solutionne de nombreux problèmes.

Les modalités du viager solidaire

Pour mettre en place ce dispositif de viager solidaire, la SCIC Les 3 Colonnes s’est appuyée sur plusieurs levées de fonds successives depuis sa création. Au moment de la signature du contrat, elle verse un capital au crédirentier en fonction de la valeur de ce logement. Ce capital est appelé communément bouquet. Par la suite, une rente mensuelle calculée au préalable est versée chaque mois au récipiendaire. Jusque-là, rien que de très classique dans l’univers de la vente en viager. Mais là où la SCIC Les 3 Colonnes se distingue, c’est qu’elle offre aux signataires du contrat, s’ils le désirent, une aide concrète pour diverses démarches administratives, pour contacter des aides à domicile, voire pour adapter le logement en cas de perte d’autonomie physique. Ces aides ne sont pas facturées, et il faut également souligner que la rente viagère est revalorisée chaque année en fonction du coût de la vie. De plus, les frais notariés et ceux liés aux assurances obligatoires sont pris en charge par Les 3 Colonnes. Autre particularité, lorsque la SCIC devient propriétaire du bien, elle ne cherche pas à faire une opération immobilière juteuse. Les biens sont ainsi parfois revendus à des bailleurs sociaux ou à des collectivités, ces dernières étant de plus en plus nombreuses à rejoindre ce projet de viager solidaire. Une autre option consiste à remettre ce bien sur le marché de l’immobilier via un recyclage solidaire.

Qu’est-ce que le recyclage solidaire?

Le recyclage solidaire est un autre concept porté par la SCIC Les 3 Colonnes. Lorsqu’un crédirentier vient à décéder et que la société devient propriétaire de son logement, plusieurs solutions s’offrent à elle. Comme indiqué ci-dessus, le logement peut être revendu à des collectivités ou bailleurs sociaux, mais il peut également être mis en location. Dans ce cas de figure, les locataires seront soit des personnes disposant de revenus modestes et peinant à trouver un logement, soit des jeunes, le plus souvent des étudiants, qui acceptent de partager les lieux avec une personne âgée et d’effectuer certaines tâches ménagères, tout en lui offrant du réconfort via leur présence. Toujours dans le cadre du recyclage solidaire, une autre option est possible. Il s’agit alors de vendre le logement à des personnes ayant des difficultés à l’accession à la propriété. Il peut s’agir de personnes âgées, mais aussi de familles monoparentales ou de jeunes couples. Il est enfin à noter que dans ce cas de revente du bien immobilier, les sommes perçues vont être réinjectées dans le système et ainsi créer une boucle solidaire.

(Par la rédaction de l’agence hREF)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…