Rénovation: quelles aides pour les copropriétaires? 1

Rénovation: quelles aides pour les copropriétaires?


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



En raison de leur superficie très supérieure à celle des maisons individuelles, l’isolation des murs et des combles, tout comme l’installation d’un nouvel équipement de chauffage ou de panneaux solaires, représente un poste de dépenses très important dans les bâtiments de copropriété. Toutefois, ce type d’investissement peut également vous permettre de réduire vos charges de copropriété, en diminuant vos dépenses énergétiques. Pour vous aider à sauter le pas et vous encourager à réaliser des travaux d’amélioration énergétique dans votre immeuble, les pouvoirs publics ont mis en place un ensemble d’aides!

La nouvelle aide MaPrimeRénov’ Copropriétés

Depuis le 1er janvier 2021, le dispositif MaPrimeRénov’ est accessible aux copropriétaires, et accepte les travaux dont les devis ont été signés à partir du 1er octobre 2020. Cette aide a vocation à financer divers travaux de rénovation énergétique sur les parties communes des copropriétés, et remplace à la fois le Crédit d’impôt transition énergétique et le programme “Habiter Mieux copropriété” de l’Agence nationale de l’habitat.

Cette aide versée au syndicat de copropriétaires requiert que les travaux prévus apportent une amélioration significative de la performance énergétique dans l’immeuble: au moins 35% de gain! Comme pour les autres aides publiques, les travaux doivent être effectués par des artisans reconnus garants de l’environnement (RGE), en lien avec une assistance à la maîtrise d’ouvrage professionnelle obligatoire, qui sera prise en charge financièrement dans la limite de 180 euros par logement. Seules les copropriétés immatriculées au registre des copropriétés peuvent déposer une demande. Elles doivent comporter au moins 75% de résidences principales et avoir été construites il y a plus de quinze ans.

Fait nouveau, les subventions seront versées l’année même de réalisation des travaux, et non plus l’année suivante. Leur montant s’élève à 25% de la quote-part des travaux dans la limite de 3.750 euros par logement. Si votre copropriété a une étiquette énergétique F ou G, vous bénéficiez d’un bonus complémentaire de 500 euros par logement, dans le cadre du plan France Relance. Un second bonus de 3.000 euros par logement est accordé aux copropriétés situées dans un quartier en renouvellement urbain.

Les autres aides existantes pour les copropriétés

Les copropriétaires ont accès à plusieurs aides destinées aux particuliers:

  • L’éco-prêt à taux zéro pour des travaux de rénovation dans des bâtiments construits depuis plus de deux ans, sur les parties communes et les équipements communs. Les travaux sur des parties privatives bénéficiant à la collectivité sont acceptés. La demande doit être déposée au nom du syndicat avant le début des travaux. Un montant allant jusqu’à 30.000 euros par logement est envisageable, à condition qu’au moins trois actions de travaux soient entreprises.
  • Les aides des collectivités territoriales qui, pour certaines, prévoient des dispositifs spéciaux pour les copropriétés. Vérifiez les solutions proposées par votre région, département ou ville, qui octroient parfois des montants conséquents.
  • Un taux de TVA réduit à 5,5% pour les travaux de rénovation énergétique.

Les copropriétaires peuvent également prétendre à la prime énergie, autrefois connue sous le sigle CEE (Certificats d’économie d’énergie). Celle-ci n’est pas versée par les pouvoirs publics, mais par les fournisseurs d’énergie pour soutenir la rénovation des bâtiments.

(Par la rédaction de l’agence hREF)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…