Arnaque au dépannage de serrure en toute impunité… 1

Arnaque au dépannage de serrure en toute impunité…

Alix G. s’est vu présenter une facture de 1 200 euros par ce dépanneur de serrure régulièrement épinglé dans la chronique SOS conso.

Le dimanche 4 novembre 2018, vers 16 heures, Alix G. ne parvient pas à rentrer chez lui : la clé de son appartement neuf tourne dans le vide, alors qu’il doit faire sa valise pour un déplacement de plusieurs jours.

Il cherche un serrurier dans son département, le Val-d’Oise, et tombe sur un numéro de téléphone de la société Evoli Assistance, pourtant basée en Seine-Saint-Denis. Cette entreprise de dépannage est, depuis 2015, régulièrement épinglée dans la chronique Sosconso du Monde pour les sommes exorbitantes qu’elle réclame à ses clients afin d’ouvrir une porte claquée – jusqu’à 7 500 euros –, alors que la prestation est facturée 100 euros par la plupart des artisans.

Lire aussi Serrurerie : 7500 euros pour ouvrir une porte claquée

Vers 18 heures, deux « serruriers » se présentent et, sans faire de devis préalable, détruisent le cylindre de la serrure. Ils le remplacent par un autre de moindre qualité, sans reboucher les trous qu’ils ont faits dans la porte toute neuve. Lorsqu’ils présentent à Alix leur facture, de 1 200 euros, celui-ci répond qu’il ne les a pas, et obtient de n’en payer que 1 000.

La société condamnée à payer 2 300 euros

A posteriori, il réalise néanmoins qu’il s’est « fait arnaquer ». Pour obtenir réparation, il s’inscrit sur le site Litige.fr, qui lui prépare un dossier de réclamation amiable et judiciaire, moyennant la somme de 90 euros. Las, le conciliateur de justice ne peut joindre le gérant d’Evoli Assistance, Eliott Berdah. Celui-ci ne comparaît pas non plus lorsque le tribunal d’instance de Gonesse (Val-d’Oise) le convoque.

Dans des circonstances analogues, le tribunal d’instance de Montreuil (Seine-Saint-Denis) a, à plusieurs reprises, renvoyé l’examen de l’affaire, si bien que le plaignant, Michel X, a renoncé à ses poursuites. Alix a plus de chance : son affaire est examinée et jugée. Le 21 novembre 2019, le tribunal condamne Evoli Assistance à lui payer 2 300 euros, soit le coût du remplacement de sa porte.

Lire aussi 1600 euros pour remplacer le cylindre d’une serrure

Pour récupérer sa créance, Alix fait appel à une société d’huissiers qui lui demande d’avancer la somme de 500 euros. L’huissier, Me Charles Ochoa, se rend au siège d’Evoli Assistance, en Seine-Saint-Denis. Il constate qu’il y a bien une boîte aux lettres à son nom et se fait confirmer la domiciliation par le facteur. Mais il ne trouve personne à qui signifier le jugement. Il laisse un avis de passage et envoie un commandement de payer, qui restent sans réponse.

Après avoir consulté le fichier national des comptes bancaires, il tente une saisie sur celui d’Evoli Assistance, mais apprend du Crédit du Nord qu’il est « clos », après avoir été « déficitaire ». Alix renonce à payer encore pour une saisie, aléatoire, des meubles.

Il vous reste 13.47% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

[ad2]

Source

Devenez négociateur immobilier …