Commerces, transports, rassemblements, télétravail... les annonces du gouvernement pour une sortie progressive du confinement

Commerces, transports, rassemblements, télétravail… les annonces du gouvernement pour une sortie progressive du confinement

Commerces, transports, rassemblements, télétravail... les annonces du gouvernement pour une sortie progressive du confinement 1

Le premier Ministre, Edouard Philippe à l’Assemblée nationale le 28 avril 2020.
© David NIVIERE / POOL / AFP

Le Premier ministre, Edouard Philippe, présente à l’Assemblée nationale le plan de déconfinement de la France pour le 11 mai 2020 suite à la crise sanitaire liée au covid-19. Écoles, entreprises, commerces, tests et isolement des malades, masques et rassemblements. Ce plan doit désormais faire l’objet d’un débat puis d’un vote de 75 des 577 députés de l’Assemblée nationale. La rédaction de Business Immo vous propose de retrouver les principales mesures annoncées par le chef du gouvernement dans cet article.

16h17 : Edouard Philippe proposera au Parlement d’adopter prochainement une loi « qui, en plus de proroger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 23 juillet, autorisera la mise en œuvre des mesures nécessaires à l’accompagnement du déconfinement. » Ce projet de loi sera soumis à l’examen du Conseil des Ministres samedi et sera soumis au Sénat et à l’Assemblée Nationale la semaine prochaine.

16h03 « Tous les événements qui regroupent plus de 5 000 participants ne pourront se tenir avant le mois de septembre. » 

16h : Pour «éviter les rassemblements qui sont autant d’occasion de propagation du virus”, les rassemblements sur la voie publique comme dans les lieux privés seront “limités à 10 personnes.» 

15h58 : « Je donne rendez-vous aux Français fin mai pour étudier la seconde phase du déconfinement, s’agissant notamment de la réouverture des cafés et restaurants et sur l’organisation des vacances d’été. » 

15h56 : « Il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation, sauf pour les déplacements à plus de 100 kilomètres de son domicile (…) Il sera possible de pratiquer une activité sportive en plein air, il ne sera possible ni de pratiquer du sport dans les lieux couverts, ni dans les lieux collectifs, ni des sports collectifs ou de contact. » 

15h55« Parce qu’ils peuvent fonctionner plus facilement en respectant les règles sanitaires, les médiathèques, les bibliothèques et petits musées (…) pourront rouvrir leurs portes dès le 11 mai. A contrario, les grands musées, qui attirent un grand nombre de visiteurs (…) les cinémas, les théâtres et les salles de concert, où l’on reste à la même place dans un milieu fermé, ne pourront pas rouvrir. »

15h54 : « Il sera possible de pratiquer du sport individuel en dehors de la limite actuelle du kilomètre, en respectant les gestes barrières. Les parcs et jardins seront rouverts dans les départements où le virus ne circule pas. Les plages resteront fermées au moins jusqu’au 1er juin. Les grands événements ne pourront se tenir avant le mois de septembre, y compris les compétitions sportives professionnelles. » 

15h49 « Le 11 mai, 70 % de l’offre de la RATP sera rétablie. Nous allons progressivement revenir à sa capacité nominale, tout en limitant la demande par le recours au télétravail et en aménageant les horaires pour limiter l’affluence en heures de pointe. Le port de masque y sera obligatoire. » 

15h47 : « A compter du 11 mai, tous les commerces pourront rouvrir, à l’exception des cafés et restaurants. Les commerçants pourront conditionner l’accès à leur magasin au port du masque. Les centres commerciaux de plus de 40 000 m2 pourront rester fermés à l’initiative des préfets pour limiter les mouvements de population. » 

15h43 : « Le télétravail doit être maintenu, partout où c’est possible, pour les trois prochaines semaines. Il n’y a pas, sur ce sujet, un avant et un après 11 mai. »  

15h36 : « Tous les territoires n’ont pas été touchés de la même manière par l’épidémie. Il est donc logique de proposer un cadre adapté à chaque département. A compter de jeudi, le directeur général de la santé présentera tous les soirs les chiffres par département. » 

15h34« Nous préparons le 11 mai en surveillant tous les indicateurs dans chaque département. Si d’ici là, il apparaissait que le nombre de nouveaux cas dépasse la fourchette attendue (3 000) en raison d’un relâchement du confinement, nous ne déconfinerons pas le 11 mai, ou bien de façon plus stricte. » 

15h29 : « L’isolement n’est pas une sanction, c’est une mise à l’abri. Il doit être expliquer et consenti. Notre objectif est de nous reposer largement sur la responsabilité individuelle pour le respect des mesures d’isolement pour les personnes testées positives. » 

15h25 : « Les recommandations scientifiques sur les tests ont évolué. Nous nous sommes fixés pour objectif de réaliser 700 000 tests par semaine à partir du 11 mai. Pour atteindre cette cible, nous avons fait sauter les verrous qui s’appliquaient aux laboratoires ». 

15h19 : « Notre tryptique sera de protéger, isoler et tester. La protection reposera sur le respect des gestes barrières, mais aussi sur le port du masque. Nous allons multiplier par cinq notre capacité de production de masques à destination du personnel soignant. Nous avons aussi lancé la production de masques en tissu pour ne pas dépendre des importations. » 

15h16 « Je rencontrerai dès demain des associations d’élus locaux, les préfets, et jeudi, les partenaires sociaux pour adapter le plan aux réalités de terrain. »

15h13 : « Le risque d’une seconde vague est un risque qu’il faut prendre au sérieux, qui nous impose de reprendre notre vie avec prudence. Le deuxième axe de notre stratégie sera donc la progressivité. » 

15h10 : « Il nous faut procéder à un déconfinement, prudemment. Nous allons devoir vivre avec le virus, dans l’attente d’un traitement, d’un vaccin ou d’une immunité collective. Ce n’est pas réjouissant, mais c’est une nécessité. » 

15h07 : le Premier ministre déclare les 75 députés réunis dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale : «Voilà donc le moment où nous devons dire à la France comment notre vie va reprendre (…) Depuis le 17 mars dernier, notre Pays vit confiné.» Et d’ajouter : «Si le confinement a constitué une étape nécessaire, il pourrait, s’il durait trop longtemps, entraîner des effets délétères, Il a été un instrument efficace pour lutter contre le virus. Pour contenir la progression de l’épidémie. Pour éviter la saturation de nos capacités hospitalières et, ce faisant, protéger les Français les plus fragiles.»


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…