Icade présente un cash-flow net courant en croissance 8,8 % en 2021 1

Icade présente un cash-flow net courant en croissance 8,8 % en 2021


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Olivier Wigniolle
© Xavier Lahache

Avec un chiffre d’affaires supérieur de 15 % par rapport à 2020, à 1,7 Md€, et un cash-flow net courant en croissance de +8,8 %, à 389,7 M€, Icade délivre des résultats annuels 2021 en forte croissance, « au-dessus de ses prévisions », a indiqué Olivier Wigniolle, son directeur général, ce lundi 21 février. Ils reflètent, selon lui, « une dynamique financière et opérationnelle soutenue sur ses trois métiers ». Dans le détail, la foncière tertiaire affiche un CFNC de 223 M€ (-1,7 %), dont 246,5 M€ pour les bureaux et parcs d’affaires, en croissance de +2,7 %. Le CFNC de la foncière santé s’élève quant à lui à 151 M€, en hausse de 10,3 %.

Le résultat net part du groupe – présenté pour la première fois en juste valeur – s’établit à 400,1 M€, contre 79,5 M€ en 2020, tandis que l’ANR de liquidation (NDV) ressort à 6,9 Md€ (+8,6 %) et à 90,6 € par action (+6,1 %). Enfin, le ratio LTV s’élève à 40,1 %, stable sur un an.

Ces résultats marquants ont amené le conseil d’administration à proposer le versement d’un dividende à 4,20 €/action, en croissance de +4,7 % par rapport au dividende 2021. Ce montant équivaut à un payout de 81 % du cash-flow net courant 2021.

Foncière tertiaire : la puissance des baux

Côté foncière tertiaire, en 2021, 148 baux ont été signés ou renouvelés, pour près de 266 000 m² – le plus haut niveau depuis 2018, note Icade dans un communiqué –, pour un montant de loyers faciaux annualisés de plus de 72 M€.

Les prises d’effet de bail en 2021 ont porté sur près de 234 000 m² pour un montant de loyers faciaux annualisés de 69 M€, un niveau porté par les livraisons d’Origine à Nanterre, commercialisé à 79 % à Technip Énergies (51 500 m²), de West Park 4 à Nanterre, commercialisé à 100 % à Groupama (15 800 m²), de Latécoère à Toulouse loué en totalité (13 100 m²), mais aussi par les acquisitions opportunistes du Prairial (13 400 m²) à Nanterre et d’Equinove (64 700 m²) au Plessis-Robinson, toutes deux louées à 100 %.

Dans ce contexte, les revenus locatifs (bureaux et parcs d’affaires) s’établissent en quote-part à 344 M€ au 31 décembre 2021 : +1,2 % à périmètre courant, -1 % à périmètre constant. Le taux d’occupation financier s’établit à 88,1 %, en retrait de -4,4 pts. Il a notamment été impacté depuis le début de l’année par les cessions de quatre actifs matures loués à 100 %, et l’impact de la livraison sur la période de deux actifs, Origine et Fresk, dont une partie des surfaces est en cours de commercialisation. La durée résiduelle ferme des baux est en hausse à 4,5 années (4,1 années au 31 décembre 2020). Le taux annuel moyen de collecte des loyers s’élève à près de 99 %.

En 2021, le montant total des investissements sur la période s’élève à 452 M€, en hausse de près de 180 M€. Au 31 décembre 2021, le pipeline de développement s’élève à 904 M€ (150 000 m²), dont 581 M€ de projets engagés. En intégrant les opportunités additionnelles de 785 M€ relatifs à des projets prêts à être lancés, le pipeline s’élève à 1,7 Md€, précise Icade, qui a cédé quatre immeubles core pour un montant total de 507 M€ en 2021.

Au 31 décembre 2021, la valeur du portefeuille de la foncière tertiaire s’élève à 8,3 Md€ en quote-part, en légère baisse de -1,7 %.

910 M€ d’investissements pour la foncière santé

Les revenus locatifs de la foncière santé s’élèvent à 188,4 M€ sur l’exercice 2021, en augmentation de 8,2 % à périmètre courant (+14,3 M€), portée principalement par les acquisitions réalisées au second semestre 2020 et sur l’exercice 2021 tant en France qu’à l’international. La hausse à périmètre constant s’élève à +0,4 %. Le taux d’occupation financier du portefeuille au 31 décembre 2021 demeure inchangé à 100 %. La durée moyenne ferme des baux s’élève à 8,2 ans.

L’activité d’investissement a été dynamique en 2021 avec 910 M€ d’opérations signées et engagées : 740 M€ décaissés sur 2021 (dont 478 M€ sur le T4) et 170 M€ portant sur des développements à venir (promesses signées). La foncière santé a réalisé 62 % de ses investissements à l’international en 2021, et a continué à se renforcer dans le court/moyen séjour qui représente 56 % des investissements de l’année. En parallèle, la diversification dans les Ehpad a représenté 44 % des investissements, notamment en Italie et en Allemagne. Ce niveau d’investissement porte à environ 30 % la réalisation à fin décembre 2021 du plan d’investissements 2021-2025 de 3 Mds€.

Le pipeline de développement de la foncière s’élève à 493 M€ à 100 %, dont la part à l’international (320 M€). Entièrement préloué, ce pipeline représente un montant de loyers additionnels à terme de 25,9 M€ à 100 % (rendement moyen attendu : 5,3 %).

Au 31 décembre 2021, la valeur hors droits du portefeuille de la foncière santé ressort à 3,9 Md€ en quote-part Icade (6,7 Md€ à 100 %), en hausse de +18 % à périmètre courant, et de +5 % à périmètre constant. L’ANR NDV ressort à 4,1 Md€, soit 95,1 €/action, en hausse de +11 % sur un an.

Pour rappel, l’IPO d’Icade Santé envisagée pour fin septembre 2021 a dû être reportée compte tenu des conditions de marché. « Je ne sais pas si ça sera en 2022, je le pense néanmoins et je l’espère. Mais on ne peut pas avoir une certitude absolue », a déclaré à l’AFP le directeur général, Olivier Wigniolle.

Un CA de 1 074 M€ pour le pôle promotion

Le pôle promotion d’Icade présente un chiffre d’affaires économique de 1 074 M€, en croissance par rapport à 2020 de +30 % mais également par rapport à 2019 (+11 %). Une hausse principalement portée par le résidentiel (911 M€ ; 85 % du CA total à fin 2021). Le taux de marge économique courant (ROEC) s’établit à 5 %, +2 points par rapport à 2020 ; le cash-flow net courant à 24,2 M€ (le CFNC 2020, fortement impacté par la crise sanitaire, s’élevait à 2,5 M€).

« Icade Promotion a confirmé le vif rebond de ses résultats (chiffre d’affaires en croissance de 30 %, CFNC en forte hausse), et la dynamique à moyen terme est très positive avec un backlog en hausse de 20 % », se félicite son directeur général.

Au 31 décembre 2021, le portefeuille foncier maîtrisé des logements et lots à bâtir continue de progresser : il représente plus de 12 455 lots en quote-part pour un chiffre d’affaires potentiel HT et en quote-part de 2,7 Md€ ; le backlog total du pôle promotion s’élève à 1,7 Md€, en hausse de +20 %. Le volume de chiffre d’affaires potentiel total à moyen terme s’élève à 7,6 Mds€, en progression de 10 % par rapport au 31 décembre 2020 (6,9 Mds€). Il représente plus de 20 400 lots pour l’activité logement et plus de 273 000 m² pour l’activité tertiaire.

Un dividende en hausse de 3 à 4 % en 2022

Eu égard à ces résultats, Icade a décidé de présenter une guidance 2022 « ambitieuse ». « Nos perspectives 2022 sont bien orientées avec un CFNC attendu en hausse de 4 % hors effet des cessions, et un dividende en croissance d’environ 3/4 % », anticipe Olivier Wigniolle. Il ajoute : « La foncière santé va poursuivre sa croissance notamment dans le court séjour où elle est leader en Europe (84 % de son portefeuille). »


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…