L'inflation, la principale menace de 2022 pour les investisseurs sondés par Savills IM 1

L’inflation, la principale menace de 2022 pour les investisseurs sondés par Savills IM


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


© 1STunningART / Adobe Stock

La plus grande menace pour l’investissement immobilier en 2022 ? L’inflation ! C’est ce qui ressort de l’étude prospective dévoilée ce jour par Savills Investment Management. En effet, 82 % des investisseurs sondés ont désigné l’inflation comme le plus grand défi, devant un ralentissement économique (68 %) et d’éventuelles nouvelles restrictions liées au Covid-19 (66 %).

Dans ce contexte incertain, l’enquête de Savills IM a montré une augmentation significative de l’appétit des investisseurs pour l’immobilier en 2022. Près des trois quarts (73 %) des investisseurs interrogés s’attendent à ce que leurs investissements dans l’immobilier augmentent au cours des 12 prochains mois, contre 45 % l’année dernière. Dans quels secteurs ? Le résidentiel et la logistique sont le plus souvent cités en premier, sachant que les investisseurs identifient également un potentiel de croissance sur les segments du commerce de détail et des bureaux, ce qui laisse espérer un lent retour à la normale.

Savills IM estime que les actifs de commerces sont « injustement dénigrés et considérés à tort comme une catégorie monolithique ». Et la société de gestion d’insister : « L’année 2022 pourrait être un tournant pour le secteur, car de nombreux investisseurs ont négligé les opportunités offertes par le commerce de détail alimentaire, les retail parks et les centres de magasins d’usine, ou le repositionnement d’actifs pour de nouveaux usages ».

Des stratégies plus risquées

L’enquête relève également que la confiance des investisseurs est en hausse et qu’ils prévoient d’augmenter leur exposition à des stratégies plus risquées en 2022. Les stratégies value- add devraient prospérer l’année prochaine, 63 % des personnes interrogées les désignant comme leur style d’investissement préféré. Les investisseurs ont également souligné que les co-investissements (62 %) et investissements opportunistes (58 %) seront des approches attrayantes pour l’année à venir.

Les thèmes environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) devraient continuer à dominer l’univers de l’investissement en 2022. Plus de quatre répondants sur cinq (82 %) estiment que l’accent mis actuellement sur le changement climatique aura un impact sur leur stratégie. La grande majorité des investisseurs interrogés (79 %) s’attendent également à une augmentation manifeste de la demande de biens immobiliers labellisés verts au cours des 12 prochains mois, dont 26 % prévoient une hausse significative.

La dette immobilière ? Une option intéressante

« Pour l’année prochaine, nous pensons que le résidentiel et la logistique resteront en vogue », résume Kiran Patel, Global CIO et directeur général délégué de Savills IM. « Compte tenu des faibles rendements de l’immobilier industriels et logistiques, les investisseurs n’ont d’autre choix que de sortir des sentiers battus et d’investir dans des segments prometteurs tels que la logistique urbaine et du dernier kilomètre, les zones industrielles de proximité et les entrepôts frigorifiques. Nous prévoyons une polarisation du marché des bureaux, avec une forte concentration des investisseurs sur les actifs prime. Dans le secteur résidentiel, les immeubles résidentiels locatifs les résidences étudiantes et les actifs de santé, promettent des rendements ajustés au risque adéquat. »

Il ajoute : « Investir dans de la dette immobilière continue de d’offrir un rapport risques/rendements attrayant avec une protection contre la baisse. Ce pourrait être une option intéressante pour les investisseurs à long terme, dans la conjoncture actuelle. »


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…