Patrick Ollier visé par une plainte pour « détournement de fonds publics » 1

Patrick Ollier visé par une plainte pour « détournement de fonds publics »


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Patrick Ollier
© FRANCOIS GUILLOT / AFP

Patrick Ollier, président LR de la Métropole du Grand Paris et maire de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), est visé par une plainte de l’association Anticor pour « prise illégale d’intérêts » et « détournement de fonds publics », a appris jeudi l’AFP.

Cette plainte, révélée par le média d’investigation régional Médiacités et consultée par l’AFP, a été déposée le 23 mars devant le parquet de Nanterre à la suite de plusieurs opérations immobilières de proches de l’ancien ministre du gouvernement Fillon. L’association anticorruption soupçonne notamment Patrick Ollier d’avoir cédé en février 2017 un bâtiment de la ville à un promoteur immobilier « proche », par le biais d’une cession dont les conditions « interrogent », selon la plainte. En effet, en amont de cette cession, le promoteur immobilier en question « semble avoir procuré des avantages aux proches » du maire, notamment à son fils et à son ancien directeur général des services (DGS) lors d’opérations immobilières précédentes, une « situation de prise d’illégale d’intérêts (…) caractérisée » d’après Anticor.

Ainsi, son ancien DGS aurait obtenu de façon « abusive » un luxueux logement de fonction, entre 2007 et 2017. Des faits qui pourraient caractériser « un détournement de fonds publics » d’un montant de 490 000 €, selon Anticor.

Le maire LR de Rueil-Malmaison depuis 2004 et réélu en juillet à la tête du Grand Paris, ainsi que que son ancien DGS sont également soupçonnés de « faux et usage de faux » dans le cadre de la délivrance d’un permis de construire. « La plainte a vocation à mettre en évidence une série de petits arrangements entre amis, pratiqués au sein de la commune de Rueil-Malmaison, qui pourraient être constitutifs d’infractions pénales », ont réagi auprès de l’AFP, Me Moad Nefati et Me Edouard Delattre, avocats d’Anticor.

Interrogé par Médiacités, Patrick Ollier, 76 ans, a contesté en bloc ces accusations. « Je suis tranquille (…) Il n’y a pas d’illégalité », a-t-il indiqué.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…