Pourquoi recycler au lieu de démolir et reconstruire? 1

Pourquoi recycler au lieu de démolir et reconstruire?


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Le recyclage d’un bâtiment est l’opération qui cherche à donner une nouvelle vie à un bâti ancien et/ou dégradé, au lieu de se contenter de le détruire, pour prolonger son usage et lui donner une nouvelle utilité. L’objectif est d’ajuster la structure aux attentes modernes pour lui permettre d’accueillir de nouveaux occupants.

Pour préserver le patrimoine, et le transmettre aux nouvelles générations

L’intérêt pour le recyclage des bâtiments a commencé en France dans un objectif initial de préservation du patrimoine, pour conserver les plus beaux bâtis ou ceux ayant une signification historique, afin de les transmettre aux générations futures. 

Mais c’est surtout au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, et notamment avec la création du ministère des Affaires culturelles en 1959, que le phénomène a commencé à prendre de l’ampleur. En effet, la France est à l’époque traversée par une vague massive de démolition du patrimoine bâti: les bâtiments anciens ne répondent plus aux besoins et aux attentes de la population, tandis qu’un fort courant moderniste s’impose dans le secteur de l’urbanisme qui désire rompre avec le passé et ses traditions. Des logements plus grands, construits avec de nouveaux matériaux, sont privilégiés.

Lire aussiLoi climat: contre l’artificialisation des sols, une ville plus dense et plus verte

En réaction, un contre-courant de préservation du patrimoine voit le jour dans les années 1960, les “années Malraux” en référence à André Malraux, ministre des Affaires culturelles durant cette décennie. Celui-ci donne une nette impulsion à la restauration et à la protection des bâtiments, et fait voter la loi de 1962 qui porte son nom, créant les fameux “secteurs sauvegardés” et une défiscalisation au titre de la restauration immobilière.

Ces dernières décennies, cette volonté de préserver le bâti ancien a encore augmenté avec l’attrait du grand public pour les anciens bâtiments rénovés, et par le surgissement dans l’espace public des nouvelles préoccupations environnementales.

Pour préserver l’environnement, en réduisant les impacts du BTP

L’impact environnemental de tout projet immobilier d’ampleur est devenu sur la période récente un élément déterminant dans l’acceptation du public et des pouvoirs locaux, lors des mises en chantier. Or le recyclage des bâtiments peut jouer un grand rôle dans ce domaine, en raison de ses nombreux avantages écologiques.

Le fait de réhabiliter ou convertir le bâti ancien s’inscrit à la perfection dans une logique de développement durable, en transposant la logique du recyclage des produits au secteur de la construction, et en permettant de réduire les impacts directs ou indirects desdits chantiers, grâce à une moindre consommation de ressources et d’énergie. Sur les 294 millions de tonnes de déchets produits par les activités économiques, 224 millions de tonnes sont produits par le secteur du BTP, soit cinq fois plus que les ordures ménagères, toute tentative de réduire ce chiffre est bonne à prendre.

Démolir un bâti ancien pour construire quelque chose de nouveau ajoute une pression supplémentaire sur les ressources naturelles devant être extraites, là où le recyclage d’un bâtiment contribue à les préserver dans une certaine mesure. Par ailleurs, l’énergie devant être consommée par le chantier d’un bâtiment recyclé sera toujours a priori moindre que celle requise pour une nouvelle construction. Moins de ressources consommées, c’est moins d’énergie dépensée pour l’acheminement, entre autres.

Pour réduire le coût des chantiers comme le coût pour la société

Au-delà des questions de préservation de patrimoine ou de l’environnement, le fait de recycler un bâtiment au lieu de le démolir pour reconstruire peut aussi représenter une occasion de réduire les coûts du chantier, à brève ou plus longue échéance.

Ce n’est pas vrai à chaque fois certes, car il existe des situations où la démolition coûte moins cher aux promoteurs immobiliers. Pour autant, il arrive qu’il soit économiquement plus avantageux pour le maître d’ouvrage de recycler un bâtiment plutôt que d’opter pour la démolition-reconstruction. En particulier dans les domaines résidentiels où la rénovation peut avoir un coût au mètre carré moins élevé qu’une construction neuve…

Qui plus est, le coût à court terme pour les promoteurs n’est pas le seul qui compte. Il y a aussi le coût à long terme pour la collectivité. Si la réhabilitation ou conversion d’un bâti se traduit par d’importantes économies d’énergie grâce à la rénovation de l’isolation, et par un étalement urbain réduit rendu possible par le recyclage des biens, n’est-ce pas au final plus rentable pour la société dans son ensemble? D’où la nécessité de mener des analyses de coûts-bénéfices plus fines et plus complètes, lors de la prise de décisions des pouvoirs publics amenés à trancher la question du sort d’un bâtiment arrivé en fin de vie.

(Par la rédaction de l’agence hREF)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…