92,3 Mds€ investis sur le segment du multi-family en Europe en 2021 (Savills) 1

92,3 Mds€ investis sur le segment du multi-family en Europe en 2021 (Savills)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Les investissements en Europe
© Garry Killian / Adobe Stock

Poussés par des fusions-acquisitions de grande ampleur, les volumes d’investissement dans le multi-family (ou actifs résidentiels) en Europe dans les 12 pays analysés ont atteint environ 92,3 Mds€ en 2021, soit une hausse de 79 % sur un an et de 120 % en moyenne sur cinq ans, annonce Savills.

L’acquisition de Deutsche Wohnen par Vonovia, ainsi que le rachat du portefeuille de logements Akelius par Heimstaden en Allemagne, en Suède et au Danemark représentent environ 40 % du volume total. La part des investissements en multi-family s’élève à 54 % du total des investissements au Danemark, 46 % en Allemagne, 39 % en Irlande, 35 % en Suède et 32 % en Finlande, note le conseil. Sur l’ensemble de ces marchés, le secteur a représenté des volumes d’investissement plus élevés que celui du bureau en 2021.

Le rendement moyen du multi-family prime en Europe de l’Ouest a diminué de sept points de base en 2021 par rapport à l’an passé et a atteint un niveau bas record de 3,05 %. Les rendements nets du multi-family prime s’établissent à 3 % ou moins dans les six plus grandes villes d’Allemagne (2,2 %), à Amsterdam, Paris (2,8 %), Copenhague et Madrid (3 %). Les rendements nets prime en Europe de l’Est restent au-dessus de 4 %.

Environnement réglementaire plus strict

« Nous observons une hausse de la part des capitaux alloués à l’immobilier et plus particulièrement à l’immobilier résidentiel (ou multi-family assets) à l’échelle européenne, en raison de fondamentaux solides et de taux d’intérêt bas », souligne Mathieu Guillebault, directeur Residential Capital Markets France. « Le défi pour les investisseurs core en 2022 sera de bien appréhender les marchés porteurs et d’identifier les actifs stabilisés. Les nouveaux projets de promotion et les ventes en Vefa représenteront de nouvelles opportunités à saisir, avec une compétition de plus en plus accrue. Toutefois, la pénurie de main-d’œuvre, la hausse des coûts de construction et les perturbations des chaînes logistiques pourraient représenter un frein selon les cas pour les activités de promotion. »

Eri Mitsostergiou, directrice European Research chez Savills, ajoute, que « l’un des risques émergents du secteur du multi-family provient de l’environnement réglementaire plus strict visant à protéger les ménages contre la hausse des loyers. Bien que ces mesures limitent les perspectives de croissance des loyers, nous sommes d’avis qu’elles offrent plus de sécurité aux locataires, réduisent ainsi leur turn-over et conviennent aux stratégies d’investissement core. »


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…