Altarea prudent pour la fin d'année face au reconfinement 1

Altarea prudent pour la fin d’année face au reconfinement

Altarea prudent pour la fin d'année face au reconfinement 2

Alain Taravella
© D.R.

Le groupe immobilier Altarea a vu son chiffre d’affaires progresser au troisième trimestre, mais craint que le reconfinement n’affecte ses résultats annuels, même s’il s’abstient d’en chiffrer précisément les conséquences, a-t-il détaillé jeudi.

« La reprise de l’épidémie de Covid-19 et le reconfinement imposé le 29 octobre dernier pourraient (…) avoir des impacts (…) qu’il n’est pas possible d’évaluer précisément à ce stade », a prévenu Altarea dans un communiqué à l’occasion de ses chiffres du troisième trimestre.

Le groupe a, pour l’heure, dégagé un chiffre d’affaires trimestriel de 716,1 M€, soit une progression de 15,4 % par rapport à la même époque de l’an dernier.

Altarea, qui est particulièrement diversifié en étant présent dans les commerces comme les bureaux ainsi que le logement, a profité de ce dernier secteur. Son activité de promoteur a enregistré une nette hausse des revenus et devrait continuer sur un bon rythme grâce à des ventes solides.

Comme ses principaux concurrents, le groupe a vendu de nombreux logements à de grands investisseurs, ce qui compense un déclin chez les particuliers, plus réticents dans un contexte de crise. Mais c’est dans les commerces, affectés par la crise sanitaire, que le futur est incertain. Les locataires du groupe sont affectés, pour beaucoup, par plusieurs semaines de fermeture lors du premier confinement au printemps et doivent maintenant affronter un reconfinement.

A ce jour, « il semblerait que davantage de commerçants aient décidé de maintenir leur exploitation (…) soit plus du double du nombre observé au printemps », note toutefois Altarea, qui compte notamment beaucoup de locataires dans les gares.

Toutefois, « il est à ce stade trop tôt pour chiffrer l’impact de ce reconfinement sur le recouvrement des loyers du quatrième trimestre », prévient-il, alors que le gouvernement menace d’« obliger » les grands propriétaires à accepter plus de faveurs envers les commerçants. Reste qu’Altarea a déjà échoué à encaisser plus de la moitié des loyers prévus au second trimestre, puis encore près d’un cinquième au troisième.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…