CDG Express : des travaux avant les JO, ouverture reportée fin 2026 1

CDG Express : des travaux avant les JO, ouverture reportée fin 2026


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


L’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle.
© Wikimedia Commons

Le gros des travaux du CDG Express doit être concentré en 2023 avant les Jeux olympiques, a indiqué jeudi Île-de-France Mobilités (IDFM), alors que l’ouverture du train rapide censé relier Paris à l’aéroport de Roissy est reportée d’un an fin 2026.

L’exécutif a fait part de son choix lors d’un comité de pilotage de « l’axe nord » – le faisceau de voies ferrées au nord de Paris – chez le préfet de région, a expliqué à l’AFP le vice-président d’IDFM Grégoire de Lasteyrie (LR).

À l’origine, le calendrier adopté en 2019 par Élisabeth Borne, alors ministre des Transports, prévoyait une ouverture du CDG Express fin 2025, mais il a été mis à mal par la pandémie du Covid-19 et des péripéties judiciaires.

Depuis, deux scénarios avaient été échafaudés : le premier reportait le gros des travaux après les Jeux olympiques de 2024, pour une ouverture de l’ouvrage vers 2028 ; le second concentre les chantiers en 2023, avec un objectif de mise en service fin 2025, et c’est celui qui a été choisi.

Mais pour M. de Lasteyrie, le gouvernement s’est fourvoyé. « Des deux scénarios, aucun ne nous convenait parce qu’ils ne prenaient pas en compte la continuité du service public », a-t-il déclaré. « Nous regrettons la décision du Premier ministre. (…) Nous considérons que c’est un passage en force du gouvernement, qui sacrifie 1,6 million de passagers des transports du quotidien », les usagers du RER B et des trains de banlieue des faisceaux nord et est.

L’élu s’inquiète en particulier de « l’insuffisance des moyens de substitution » qui pourront être mis en place pendant les interruptions des lignes de banlieue exigées par le chantier.

« Ce qu’on demandait à SNCF Réseau, c’est d’étudier des scénarios qui permettent de ne pas impacter les transports du quotidien », a-t-il insisté.

IDFM n’a en outre pas obtenu que les travaux de la rénovation du RER B soient déconnectés de ceux du CDG Express, ces derniers étant toujours menacés par une décision de justice.

« Il y a toujours un risque que l’autorisation environnementale (du CDG Express) soit purement et simplement annulée », a rappelé M. de Lasteyrie.

Contacté par l’AFP, SNCF Réseau n’a pas souhaité faire de commentaire, tandis que Matignon et le ministère des Transports n’ont pas pu confirmer l’information dans l’immédiat.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…