Le gouvernement a annoncé une hausse à 7 000 euros du bonus pour l’achat d’un véhicule 100 % électrique coûtant au maximum 45 000 euros.

Ce qui change le 1er juin pour le budget des ménages. Et ce qui, finalement, ne change pas…

Le gouvernement a annoncé une hausse à 7 000 euros du bonus pour l’achat d’un véhicule 100 % électrique coûtant au maximum 45 000 euros.
Le gouvernement a annoncé une hausse à 7 000 euros du bonus pour l’achat d’un véhicule 100 % électrique coûtant au maximum 45 000 euros. DPA / Photononstop

Voiture, copropriété, prix du gaz, chômage partiel : une série de nouveautés affectant le budget des ménages entre en vigueur en juin, certaines liées à la crise sanitaire, d’autres prévues de plus longue date.

Mais l’épidémie de Covid-19 et ses conséquences ont aussi conduit le gouvernement à retarder l’application de plusieurs autres mesures, comme l’instauration du « service public de versement des pensions alimentaires ». De nombreux reports et nouveautés qui ne doivent toutefois pas faire oublier les échéances fiscales du mois : les dates limites pour déclarer ses revenus approchent à grands pas…

  • Renforcement des aides aux véhicules moins polluants

Plusieurs mesures de soutien à l’industrie automobile ont été annoncées le 26 mai par le chef de l’Etat, Emmanuel Macron. Parmi elles : la hausse de 6 000 euros à 7 000 euros du bonus versé aux particuliers achetant un véhicule 100 % électrique d’un prix maximum de 45 000 euros. Et la mise en place d’un bonus de 2 000 euros pour l’acquisition d’un véhicule hybride rechargeable coûtant au maximum 50 000 euros et ayant plus de 50 kilomètres d’autonomie.

Surtout, le dispositif de la prime à la conversion (« prime à la casse », touchée quand on remplace un véhicule ancien par un plus récent, à condition de respecter certains critères, notamment de revenus) évolue. La prime « pour l’ensemble des ménages concernés » passe à 3 000 euros en cas d’achat d’un véhicule thermique et à 5 000 euros pour un véhicule électrique ou hybride rechargeable (autonomie supérieure à 50 kilomètres).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Primes, aides et relocalisations : ce que contient le plan automobile

Le nombre de ménages éligibles à la prime doit en outre augmenter « pour couvrir près des trois quarts de la population », selon le gouvernement, par le biais d’un relèvement du plafond du revenu fiscal de référence permettant de bénéficier du dispositif. Attention, « ces mesures exceptionnelles ne seront appliquées qu’aux 200 000 premières primes à la conversion », précise le gouvernement.

Ces nouveautés doivent entrer en vigueur le 1er juin, a-t-il été annoncé ; les textes modificateurs n’étaient cependant pas publiés lors de la rédaction de cet article.

  • Gaz : la baisse des tarifs réglementés se poursuit

Pour le sixième mois consécutif, les prix réglementés (hors taxe) du gaz diminuent en juin, en moyenne de 2,8 %. « Cette baisse est de 0,7 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,5 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 2,9 % pour les foyers qui se chauffent au gaz », précise la Commission de régulation de l’énergie (CRE), qui ajoute que depuis le début de l’année ce tarif moyen a au total perdu environ 25 %.

Il vous reste 73.5% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

[ad2]

Source

Devenez négociateur immobilier …