Comment trouver un logement étudiant pour la rentrée ? 1

Comment trouver un logement étudiant pour la rentrée ?


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Qui dit premiers résultats de la plate-forme d’orientation Parcoursup ils sont attendus ce jeudi 26 mai à partir de 19 heures dit coup d’envoi, dans de nombreuses familles, de la quête d’un logement étudiant. Parfois dans une ville proche et connue, parfois dans une ville lointaine et dans lequel on n’a pas de repères…

Comment s’y prendre ? Le plus simple est de commencer par une première sélection sur Internet, pour se faire une idée des logements proposés et du budget nécessaire, en fonction de la formule envisagée. Car les possibilités sont multiples…

  • La location privée traditionnelle

Si vous privilégiez une location classique, dans le parc privé, Seloger.com et Leboncoin.fr sont les deux principaux sites d’annonces. On y apprend par exemple qu’à Bordeaux, les petits studios (15 m2) coûtent aux alentours de 400 euros par mois. Même chose à Lyon. Il faut en revanche plutôt compter 300 euros à Rennes, et de 500 à 600 euros à Paris.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Les jeunes, habituellement si prompts à critiquer leurs parents, les critiquent rarement sur l’argent »

Ces deux sites diffusent des annonces d’agences immobilières, ainsi que des annonces de particuliers pour Leboncoin. Pour ceux qui veulent éviter de passer par une agence immobilière, les sites PAP.fr et Locservice.fr permettent d’entrer directement en contact avec les propriétaires louant un logement.

Attention, la consultation des annonces sur Locservice nécessite de s’inscrire, de donner des informations relativement fournies, et de payer 29 euros, sans garantie de trouver un logement.

Lire aussi Les logements avec punaises de lit et blattes désormais interdits à la location

Il faut se garder de tomber dans les filets d’un de ces « marchands de listes », régulièrement dénoncés par les associations de consommateurs comme l’UFC-Que Choisir, qui vendent des listes d’offres de logements à un prix élevé, jusqu’à plusieurs centaines d’euros, avec des pratiques parfois douteuses.

A côté des sites généralistes, la plate-forme Immojeune.com s’adresse plus particulièrement aux étudiants, avec des annonces qui leur sont destinées.

  • Résidences étudiantes et universitaires

Pour les personnes au budget modeste, les résidences universitaires, les « résidences Crous », proposent des chambres à des tarifs très avantageux, de l’ordre, souvent, de 200 euros par mois. Les étudiants boursiers y sont prioritaires. Le site officiel Etudiant.gouv.fr explique comment obtenir une telle chambre.

Lire aussi Résidences seniors ou étudiantes : quel est le meilleur placement ?

S’ajoute la possibilité de louer un studio dans une résidence étudiante privée, en passant par exemple par les sites Location-étudiant.fr ou Fac-habitat.com, Studyrama.com ou Adele.org. Ces résidences sont entièrement réservées à des étudiants et fournissent certains services – petite restauration, possibilité d’utiliser une laverie, etc.

Autre possibilité : loger dans un foyer d’étudiants. Présents dans les grandes villes, ces derniers permettent de trouver une chambre à moindre coût. Mais ils sont très demandés, il faut donc s’y prendre dès que possible.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les jeunes, des épargnants presque comme les autres ?

Attention, ils sont rarement mixtes et nécessitent d’adhérer à un règlement intérieur qui peut sembler contraignant à l’étudiant – impossibilité de recevoir des amis, de rentrer très tard le soir, etc. Ils peuvent coûter le prix d’un studio, par exemple 500 euros par mois, mais la pension complète ou la demi-pension est inclue. Les sites Foyers-catholiques.org et Unme-asso.com (portail de l’Union nationale des maisons d’étudiants) permettent de rechercher des foyers. A savoir : certains sont tenus par des ordres religieux.

Une piste est, sinon, de chercher une chambre chez un particulier. Cela permet de ne pas être seul dans un logement, et de ne pas avoir à le gérer entièrement. Le site Lokaviz.fr en recense, mais il faut s’inscrire au préalable sur le site officiel Messervices.etudiant.gouv.fr pour créer un compte permettant de consulter les annonces. Inscription et consultation sont ensuite gratuites.

Le site Cohebergement.com propose aussi des chambres, mais souvent sur des durées plus courtes qu’une année d’étude (dommage qu’il ne soit possible de filtrer des locations longue durée dans la recherche). Rappelons que pour pouvoir être louée, une chambre doit avoir une surface d’au moins 9 m2 et avoir un accès aisé à des sanitaires et à une cuisine.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Immobilier : faut-il miser sur la cohabitation entre les personnes âgées et les jeunes ?

Colouer un appartement avec d’autres étudiants est enfin une option très prisée. Parmi les sites spécialisés dans la colocation : Roomlala.com, Appartager.com et Lacartedescolocs.fr, qui permet de visualiser facilement les colocations sur une carte de la ville choisie. Leboncoin.fr en propose également. Le site Colocatere.com, nouveau venu, promet quant à lui des logements « haut de gamme ».

Lire aussi Déclaration de revenus : faut-il rattacher son enfant majeur à son foyer fiscal ?

« Pour le compte de propriétaires bailleurs, nous recherchons des appartements ou des maisons à rénover. Nous réalisons les travaux avec des matériaux de qualité puis nous trouvons des colocataires et gérons le logement. Des services comme Internet sont compris. Il faut compter 300 à 650 euros par mois et le colocataire accepte de signer un règlement intérieur portant notamment sur les soirées ou le ménage », explique Loïg Lemeilleur, directeur de Colocatère, présent dans vingt-six villes. Chaque colocataire dispose de sa propre salle de bain – pas inutile pour éviter bien des tensions…


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial Immobilier …