De Twitter à l'hémicycle : le débat sur le logement social s'invite au conseil de Paris 1

De Twitter à l’hémicycle : le débat sur le logement social s’invite au conseil de Paris

De Twitter à l'hémicycle : le débat sur le logement social s'invite au conseil de Paris 2

Ian Brossat
© DR

Après Twitter, l’hémicycle : les désaccords entre communistes et écologistes sur le logement social se sont invité mardi au conseil de Paris où les deux alliés ont défendu leur ligne tout en prenant soin d’afficher un front uni face à l’opposition.

L’annulation en janvier par le tribunal administratif d’un projet de logements sociaux dans le 16e arrondissement avait donné lieu à une vive passe d’armes sur le réseau social entre EELV et l’adjoint à la maire de Paris Ian Brossat (PCF).

Le groupe EELV du 16e s’était félicité de l’abandon de ce projet qui ne respectait pas à ses yeux les règles d’urbanisme, « notamment la protection des espaces verts », s’attirant en retour les foudres de l’élu communiste ironisant sur le « programme » de ses alliés Verts.

Ce projet, a rappelé Ian Brossat mardi au premier jour du Conseil de Paris, visait à créer 80 logements sociaux dans un arrondissement qui n’en compte que 7 %.

Prenant acte de la décision judiciaire, l’élu a toutefois indiqué avoir demandé aux équipes de Paris Habitat, le bailleur social, de travailler à un nouveau projet qui permette « de faire du logement social, mais en ayant une meilleure insertion urbaine ».

Côté écologistes, la présidente du groupe EELV Fatoumata Koné a maintenu la position de son parti concernant le projet, épinglant ses modalités et appelant à ne pas « opposer les impératifs sociaux et écologiques ».

Le groupe se range aux côtés de ses alliés, mais restera « vigilant », a-t-elle ajouté, prenant soin de distinguer les réserves d’EELV et l’opposition de droite, qui « traduit simplement le rejet d’un projet de logement social ».

Sans surprise, la décision de la majorité de maintenir le projet et la position d’EELV ont suscité critiques et railleries de l’opposition, notamment dans les rangs du groupe Indépendants progressistes.

« Le spectacle que vous nous avez offert sur les réseaux sociaux ces dernières semaines en dit long sur l’état de votre majorité », a ironisé la conseillère du 16e arrondissement, Hannah Sebbah.

Le maire du 16e arrondissement Francis Szpiner (LR) a de son côté fustigé « un projet absurde architecturalement » et a appelé la majorité à sortir des « postures idéologiques ».

Au 11e janvier 2019, la mairie de Paris comptait 250 618 logements sociaux, soit 21,4 %, selon l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur). La loi solidarité et renouvellement urbains (SRU) impose aux communes de disposer de 25 % de logements sociaux d’ici à 2025.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…