Guyane : Signature d’un prêt Gaïa de 1,26 M€ entre l'EPFAG et la Banque des Territoires 1

Guyane : Signature d’un prêt Gaïa de 1,26 M€ entre l’EPFAG et la Banque des Territoires


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


© EPFA Guyane

Denis Girou

Denis Girou
© EPFA Guyane

La Banque des Territoires accompagne l’Établissement public foncier et d’aménagement de Guyane (EPFAG) dans ses opérations d’aménagement et confirme ainsi les engagements pris dans le cadre du plan de relance logement de la Caisse des dépôts. Ce prêt d’un montant de 1,26 M€ permettra notamment la construction de 4 455 logements dans le cadre d’un écoquartier labellisé.

Ce prêt Gaïa est le dernier d’une série de sept prêts signés en six mois pour un montant cumulé de 15,64 M€ et portant sur quatre opérations d’aménagement situées sur le territoire de la Communauté d’agglomération du centre littoral (CACL) et dans les secteurs de l’Opération d’intérêt national (OIN) de la Guyane. Il concerne : l’aménagement des terrains Palika à Cayenne (deux prêts pour 5 M€) ;  l’opération du Sud-Bourg de Matoury (deux prêts pour 3,5 M€) ; l’opération Lindor-Beauregard à Rémire-Montjoly (deux prêts pour 1,84 M€) ;  l’opération Cogneau-Larivot à Matoury (un prêt pour 5,3 M€). 

Cette signature de prêt permet à l’EPFAG d’acquérir, de porter et d’aménager des parcelles sur lesquelles seront construits 4 455 logements dont 60 % de logements aidés. L’ensemble des opérations vise le label écoquartier. La gestion de ces logements sera assurée majoritairement par la Société Immobilière de la Guyane (Siguy) et la Société Immobilière de Kourou (Simko), filiales guyanaises de CDC Habitat.

En effet, dans le cadre de l’OIN, elles ont, par convention avec l’EPFAG, une préréservation de 70 % des logements sociaux. L’aménagement de ces nouveaux quartiers comprendra des groupes scolaires, des crèches, des parcs urbains, des structures d’accueil pour personnes âgées et des commerces. Le Transport collectif en site propre (TCSP) de la CACL desservira les quartiers Palika puis Lindor-Beauregard infrastructure dans laquelle la Banque des Territoires sera aussi partenaire. Ces aménagements répondent aux besoins avérés sur le territoire de la CACL qui connaît une forte augmentation démographique.

Ces prêts, d’une durée de dix à 15 ans, se caractérisent par des différés d’amortissement longs (de six à 14 ans) et sont particulièrement adaptés au portage et à l’aménagement de terrains. Pour l’EPFAG, ce partenariat tout au long de la fabrique de la ville avec la Banque des Territoires et CDC Habitat – respectivement métier et filiale de la Caisse des dépôts – permet de sécuriser l’assise financière nécessaire pour provoquer le « choc d’offre » de foncier aménagé, et répondre aux besoins de logement en Guyane. Il permet de mieux coordonner les acteurs et de réduire les délais de réalisation des projets de logements sociaux. « Ces financements traduisent et renforcent le partenariat de confiance et de long terme engagé depuis 2017 entre nos deux institutions au service de la Guyane », souligne Christian Moutton, directeur territorial Guyane de la Banque des Territoires.

Le prêt Gaïa d’un montant de 1,26 M€ a été signé le mercredi 21 avril 2021 entre l’EPFAG, représenté par son directeur général, Denis Girou, et la Banque des Territoires, représentée par Christian Moutton, directeur territorial de Guyane. 


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…

Laisser une réponse