Henry a tout dit (ou presque)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Henry a tout dit (ou presque) 1

Henry Buzy-Cazaux
© Twitter

L’immobilier a beau être une valeur refuge. Le résidentiel est bel et bien redevenu la nouvelle martingale des investisseurs institutionnels. Les valeurs peuvent afficher toute leur résilience dans cette période (interminable) de crise sanitaire. Le logement n’en est pas moins au bord du précipice. Henry Buzy-Cazaux, spécialiste éminent de la question, grande gueule parfois, en fait l’amer constat dans une tribune publiée cette semaine dans le quotidien Les Échos.

Le marché de l’accession se grippe, pas seulement à cause du Covid-19, mais davantage par un resserrement des conditions de crédits excluant les ménages les plus modestes. Le HCSF (Haut Conseil de stabilité financière), né de la crise de 2008, reste encore pétrifié par une réplique de la crise des subprimes. Une bulle immobilière américaine qui se transforme en crise financière mondiale.

D’autant que les prix des logements ont clairement décroché, mais pas dans le sens imaginé par certains. Henry Buzy-Cazaux rappelle qu’un logement vaut six années de revenus nets en France contre… trois en Allemagne.

Faute d’avoir su développer un secteur locatif profond à trop vouloir taper sur le vilain bailleur, privé comme institutionnel, s’est créé en France un marché fracturé entre ceux qui ont accès au logement et ceux qui restent devant la porte.

Face à ce constat, l’État est aux abonnés absents. La politique du logement est un échec, non par manque de volonté, mais d’abord par manque de moyens financiers (1,6 % du PIB), mais aussi d’efficacité administrative et peut-être de changements trop fréquents de stratégie. L’État a abandonné toute ambition, et même toute responsabilité en matière d’aménagement du territoire, laissant les clés aux élus locaux tout en leur coupant une partie des vivres en supprimant la taxe d’habitation. Le clientélisme électoral a favorisé l’émergence d’une forme d’égoïsme territorial, parfois sournoisement dissimulé sous les parangons de l’écologie.

Le résultat est maintenant devant nos yeux. Une chute drastique de la construction alors même que la demande n’aura jamais été aussi forte. À peine plus de 300 000 logements neufs, HLM compris, sont attendus en 2021.

Henry Buzy-Cazaux en appelle au Haut-Commissariat au Plan, estimant que « transfigurer l’urbanisme, l’aménagement, la fiscalité est un chantier herculéen ». Pour l’heure, Monsieur le haut-commissaire, François Bayrou, n’a pas identifié le logement comme l’un des grands enjeux de demain. N’est pas le fils de Jupiter qui veut.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…