La hausse des prix des logements anciens se poursuit (CSN) 1

La hausse des prix des logements anciens se poursuit (CSN)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


David Ambrosiano
© LinkedIn

Au quatrième trimestre 2021, la hausse des prix des logements anciens en France (hors Mayotte) se poursuit : +1,7 % par rapport au T3, après +2,1 % et +1,9 % aux trimestres précédents, selon le Conseil supérieur du notariat (CSN). Sur un an, la hausse des prix se poursuit également : +7,1 % après +7,5 % et +6,3 %. Depuis le 4e trimestre 2020, la hausse est plus marquée pour les maisons (+9 % en un an au 4e trimestre 2021) que pour les appartements (+4,6 %). Cela ne s’était pas produit depuis fin 2016, note le CSN.

Fin 2021, le volume annuel de ventes de logements anciens diminue légèrement après quatre trimestres consécutifs de hausse. En décembre, le nombre de transactions réalisées au cours des 12 derniers mois est estimé à 1 178 000, après 1 205 000 fin septembre. Si l’on rapporte ce nombre de transactions au stock de logements disponibles, qui augmente d’environ 1 % par an, la proportion de ventes dépasse depuis 2019 le niveau élevé observé au début des années 2000.

« Il faut souligner que 2021 a été une année “anormale” pour l’immobilier avec un rattrapage postconfinement dans les premiers mois et un effet d’anticipation pour 2022 », explique David Ambrosiano, président du Conseil supérieur du notariat, cité dans un communiqué. « Les chiffres du 4e trimestre 2021 confirment un marché dynamique et solide. Le volume de transactions de logements anciens, qui a diminué fin 2021 comme annoncé, pourrait se stabiliser en 2022 à un niveau toujours élevé, proche de celui de la fin d’année 2019. »


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…