La Smart Buildings Alliance propose dix recommandations de relance pour les villes et territoires

La Smart Buildings Alliance propose dix recommandations de relance pour les villes et territoires

© Hurca! / Adobe Stock

La SBA, Smart Buildings Alliance for Smart Cities, présente dix recommandations afin de replacer le numérique au centre de tout plan d’action des territoires. Ces recommandations ont été présentées et détaillées à l’occasion d’un webinaire animé par Emmanuel François, président de la SBA, Ella Etienne-Denoy, vice-présidente Smart City, Sébastien Meunier, vice-président Smart Building et François-Xavier Jeuland, vice-président Smart Home, qui a rassemblé 250 professionnels de la ville, élus et opérationnels.

« La crise sanitaire a mis en lumière le rôle central du numérique pour la survie de l’activité économique avec le télétravail, la télémédecine ou l’enseignement à distance. Il est désormais incontournable d’ancrer le numérique de manière transversale dans les programmes de développement des territoires », détaille un communiqué de la SBA.

Partant d’un constat, la SBA a ainsi identifié les défis de la fabrique pour une ville résiliente, sur trois piliers : une ville durable et désirable, une ville coopérative et inclusive et une ville servicielle et intelligente. En sont ressorties dix recommandations pour répondre aux défis de la ville résiliente :

  1. Développer la culture digitale de l’ensemble des acteurs Encore aujourd’hui, trop peu d’appels d’offres intègrent un volet numérique, ne permettant pas aux porteurs de projets de profiter pleinement des atouts que ces outils peuvent apporter.
  2. Définir et partager un schéma directeur numérique à tous les échelons du territoire Ce schéma doit permettre d’établir un plan multi échelle traitant notamment des services numériques, des organisations et systèmes d’information, des investissements en infrastructure, des niveaux de services et contrats et de la gouvernance des données.
  3. S’appuyer sur des écosystèmes de partenaires alignés sur la vision du territoire Pour garantir la cohésion de ce schéma directeur, il est important de s’appuyer sur des écosystèmes de partenaires alignés sur cette vision, proposant des solutions ouvertes, conformes aux standards lorsqu’ils existent et s’appuyant sur des référentiels communs.
  4. Doter les infrastructures d’un jumeau numérique Ce jumeau numérique doit se penser très en amont et sa mise en œuvre se faire dès la programmation du projet. Ce n’est qu’alors qu’on pourra en tirer tous les bénéfices dans la phase d’exploitation.
  5. Garantir l’accessibilité et la gouvernance des données Maîtriser la chaîne de valeur devient un enjeu central de la gouvernance à tout niveau du territoire. Il s’agit d’une nouvelle compétence stratégique à acquérir ou à renforcer.
  6. Connecter les infrastructures, bâtiments et équipements Pour faciliter la circulation et le partage des données.
  7. Mutualiser les infrastructures et les équipements dès que possible Pour stimuler une politique vertueuse et soucieuse de l’économie de ressources.
  8. Exiger des solutions disposant d’interfaces standardisées, interopérables et ouvertes Pour que l’ensemble fonctionne de manière harmonieuse et soit en capacité d’évoluer dans le temps sans remettre tout en cause.
  9. Mettre en place un opérateur de services de confiance et garant de la continuité de service La mise en œuvre de ces nouveaux services numériques requière une organisation spécifique et l’adjonction de nouvelles compétences. L’opérateur de confiance doit pouvoir répondre à ces nouveaux enjeux.
  10. Favoriser des solutions numériques sobres en énergie et en ressources Le numérique ayant lui-même un impact environnemental, il est important de le prendre en compte dans la définition des solutions afin de s’assurer que sa contribution positive à l’environnement soit supérieure à son impact. Cela nécessite de l’intégrer dans l’analyse environnementale globale.

« L’une des premières recommandations de la SBA est de développer la culture digitale. Dans la smart city, la première action concrète est de définir un plan de formation au numérique au sein de la collectivité, au service de la ville durable et résiliente et des citoyens, pour monter en compétence sur les nouveaux enjeux, et notamment la gouvernance des données », déclare Ella Etienne-Denoy.

« Nous avons fait une erreur monumentale il y a 30 ans en parlant de passoires thermiques. Depuis dix ans, les politiques publiques incitent à investir des millions en argent public et privé pour isoler les bâtiments. Mais prenons garde : si nous ne prévoyons pas d’investir dans le numérique pour répondre aux besoins et usages actuels futurs, nous sommes bel et bien en train de payer très cher pour de futures poubelles technologiques », ajoute François-Xavier Jeuland.

« Les bâtiments sont à l’origine de 44 % de la consommation énergétique et le deuxième poste des gaz à effet de serre. Leurs émissions continuent d’augmenter, alors qu’elles doivent impérativement diminuer de 40 % d’ici 2030. Il est urgent de modifier nos priorités ! Concentrons-nous sur le tertiaire : 50 % des espaces de bureaux sont inoccupés, et la tendance va s’accentuer, comme démontré par la crise sanitaire du Covid-19 ! Nous devons reconfigurer les espaces, les adapter aux usages et viser le multi-serviciel pour viser une trajectoire bas-carbone », souligne Sébastien Meunier.

Pour conclure, Emmanuel François annonce le développement de la SBA à l’international : « nous sommes dans une démarche transversale, mais pour être efficace, elle ne doit pas rester française. Pour aller plus loin, nous avons décidé de lancer officiellement la SBA à l’international, avec comme objectif, à la fin d’année 2020, la création d’une SBA internationale souveraine, basée à Bruxelles… »


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…