Le conseil d’administration de l’EPA Paris-Saclay acte plusieurs décisions

Le conseil d’administration de l’EPA Paris-Saclay acte plusieurs décisions

Le conseil d’administration de l’EPA Paris-Saclay acte plusieurs décisions 1

© D.R.

Le conseil d’administration de l’Établissement public d’aménagement Paris-Saclay a approuvé le calendrier du programme pluriannuel d’aménagement (PPA). Le conseil d’administration a approuvé la programmation des besoins d’emprunt des trois prochaines années et a autorisé le directeur général à souscrire l’emprunt du prochain exercice utile au préfinancement des opérations budgétées au titre de 2021. L’encours total d’endettement de l’établissement s’élève à 126 973 491€ à fin 2021, dans l’hypothèse d’une exécution complète de cette autorisation.

Les dépenses de l’EPA Paris-Saclay se structurent essentiellement en dépenses d’aménagement d’espaces publics et d’équipements publics et de coûts de structure. Le besoin de financements de l’EPA Paris-Saclay sont essentiellement dus au décalage entre les opérations d’acquisition foncière, d’études et de travaux nécessaires à la commercialisation des droits à construire pour les futures opérations de construction. Un pic de recettes est attendu pour les années 2025-2026.

En conséquence, le compte de résultat prévisionnel 2021 est adopté avec un résultat négatif de 5 542 457 €, lié au décalage entre dépenses et recettes, inhérent au modèle économique de l’aménagement. En effet, si les résultats des opérations locomotives telles que les ZAC du quartier de l’Ecole polytechnique et de Moulon se stabilisent, ils restent insuffisants pour couvrir les déficits des nouvelles opérations de Corbeville et Satory qui ne génèrent pas encore de recettes commerciales. Le compte de résultat prévisionnel fait ainsi apparaître des charges de 107 865 283 € pour 102 322 826 € de produit.

Par ailleurs, le conseil d’administration a donné son autorisation au directeur général de l’EPA Paris-Saclay pour signer la promesse d’achat de la seconde partie de l’ancien site de Thalès à Guyancourt, propriété de l’EPFIF depuis 2015, pour une surface de l’ordre de 106 000 m². En lien avec la temporalité de la ZAC de Corbeville, le Conseil d’administration a donné son autorisation au Directeur général pour signer l’acte authentique d’acquisition d’une surface de 227 397 m² située principalement sur l’ancien site de Thalès à Orsay et sous la propriété également de l’EPFIF.

Enfin, en vue de réaffirmer les préoccupations sociales et environnementales qui guident l’Opération d’intérêt national Paris-Saclay, et dans la volonté d’actualisation du Schéma directeur territorial et de la stratégie éco-territoire approuvés par le conseil d’administration respectivement en 2012 et en 2014, l’Établissement public d’aménagement Paris-Saclay s’est volontairement engagé dans une démarche de responsabilité sociétale d’établissement (RSE). À ce titre, l’EPA veillera à ce que cette démarche s’instaure en associant largement l’ensemble des élus et parties prenantes des trois communautés d’agglomération sur lesquelles s’étend le périmètre du territoire. Ceux-ci seront mobilisés sur ces réflexions dès le début de l’année 2021.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…