Logements collectifs neufs : embellie sur le marché de la Côte fleurie (Grecam) 1

Logements collectifs neufs : embellie sur le marché de la Côte fleurie (Grecam)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Honfleur
© Wikimedia Commons

De Cabourg à Honfleur, le marché des logements collectifs neufs de la Côte fleurie bénéficie d’une belle dynamique, selon une étude du Grecam*. Entre 2020 et 2021, les ventes y ont progressé de 25 %, les mises en ventes de 85 % et le prix moyen s’élève 5 365 € /m² à mars 2022.

« En 2021, le marché de la Côte fleurie s’était réactivé avec 320 mises en vente, soit un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 2017. Face à cette nouvelle dynamique, le marché a montré de bonnes capacités d’absorption avec 293 réservations. Le stock s’est donc maintenu sous le seuil des 200 logements et devrait en théorie s’écouler en seulement sept mois. Cette situation contraste avec la période d’après crise de 2008, durant laquelle les promoteurs nationaux n’arrivaient pas à écouler leurs stocks. Depuis 2015, la Côte fleurie connaît un regain d’intérêt et attire de nouveaux acteurs régionaux et nationaux », souligne le Grecam.

Deux villes illustrent cette bonne dynamique de la Côte fleurie : Deauville et Honfleur. Elles concentrent 76 % de l’offre neuve (Honfleur : 40 % ; Deauville : 36 %) tandis que Trouville-sur-Mer complète le podium avec 15 % de l’offre. Entre mars 2021 et mars 2022, ces trois communes ont été les plus actives de la Côte fleurie au niveau des ventes de logements neufs, avec respectivement 39 % (Deauville), 33 % (Honfleur) et 13 % (Trouville-sur-Mer) des ventes.

Logements collectifs neufs : embellie sur le marché de la Côte fleurie (Grecam) 3

Des prix moyens records

Dans ce contexte, le Grecam souligne que des villes comme Deauville ou Trouville-sur-Mer affichent des prix moyens records. « Deauville affiche des prix élevés autour de 7 700 €/m² moyens et pouvant atteindre jusqu’à 9 500 €/m². Trouville-sur-Mer se positionne sur un segment de prix nettement inférieur, autour de 6 500 €/m² avec des variations allant de 5 500 à 7 500 €/m². »

« Depuis la crise sanitaire, nous assistons à un réel regain d’intérêt des franciliens pour les marchés situés à environ deux heures de Paris. Avec la volonté de préserver le bocage normand, de nombreuses communes de la Côte Fleurie souhaitent réorienter leur production de logements vers le collectif. Certains marchés émergent sur un segment de pied-à-terre (marché de niche) avec des opérations de moins de 20 logements à l’instar de Tourgéville et Touques. Des volumes plus conséquents devraient être mis en vente sur le segment de la primo-accession, notamment à Cabourg, Honfleur et à moyen terme Dives-sur-Mer. Enfin, la réintroduction de Trouville-sur-Mer dans le dispositif Pinel pourrait permettre des opportunités de développement dans un marché toutefois très concurrentiel sur le foncier », détaille le Grecam.

*Etude ci-jointe.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…