pourquoi les prix pourraient encore monter 1

pourquoi les prix pourraient encore monter

Une nouvelle réglementation environnementale, nommée « RE2020 », s’applique aux logements neufs depuis janvier. L’objectif : obliger les promoteurs à construire des bâtiments plus verts, avec l’abandon des chaudières au fioul, au charbon et au gaz dans ces nouvelles constructions.

Le confort d’été et le poids carbone doivent être pris en compte dans l’élaboration de chaque appartement ou maison. Tout comme l’optimisation énergétique du bâtiment dans son ensemble, à travers une meilleure orientation, le recours au bois, etc.

Lire aussi Immobilier : comment réussir son achat dans le neuf

Certains promoteurs n’ont pas attendu cette entrée en vigueur pour tester de nouvelles méthodes de construction. « Nos premières expérimentations remontent à 2015 », rapporte Catherine Pouliquen, directrice RSE et innovation de Crédit agricole immobilier. « Nous travaillons avec des matériaux biosourcés, comme le bois, mais aussi à l’intégration de nouveaux isolants, comme le chanvre, qui permet d’atteindre une meilleure qualité de l’air et est un très bon isolant thermique et phonique. »

Chanvre et venelle bioclimatique

Pour ce faire, le promoteur cultive, depuis 2019 et jusqu’en 2022, près de dix hectares de chanvre à Melun (Seine-et-Marne), dans le futur écoquartier Woodi. En partenariat avec Wall’Up, fabricant de murs en béton de chanvre, ce mode constructif sera utilisé sur une opération mixant appartements et maisons de ville, qui doit être livrée en 2025, et, à terme, dans près de 2 700 logements, ainsi que des infrastructures publiques.

« Sur le confort d’été, nous avons tenté une expérience à Blagnac, près de Toulouse, en créant une venelle bioclimatique. Grâce à son système de ventilation naturelle, elle offre aux habitants de la résidence une température inférieure à la température extérieure. La différence atteint parfois 10 degrés », poursuit Mme Pouliquen.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Immobilier : la consommation énergétique d’un bien a-t-elle un impact sur son prix de vente ?

Cogedim, de son côté, s’appuie depuis juillet 2021 sur dix engagements visant à livrer des appartements plus confortables et plus performants. Au programme : une meilleure qualité de l’air, une conception optimisée pour limiter la sensation de chaleur l’été, des surfaces vitrées supérieures au standard de 20 % (pour avoir plus de lumière naturelle dans les logements), ou encore des douches et des W.-C. équipés de systèmes réduisant la consommation.

« Les premiers logements qui répondront à l’ensemble de ces normes seront livrés d’ici un an et demi », assure Vincent Ego, directeur général de Cogedim. « Avec ce cahier des charges, nous sommes déjà prêts pour la RE2020. Certes, ces innovations impliquent une augmentation du coût de construction. Mais puisque nous les expérimentons depuis plusieurs années, nous parvenons à absorber le surcoût pour livrer des logements plus performants sans être plus chers », dit-il.

Il vous reste 57.65% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source

Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial Immobilier …