Projet Universeine à Saint-Denis

Vinci Immobilier dévoile l’écoquartier Universeine à Saint-Denis

Projet Universeine à Saint-Denis

Projet Universeine à Saint-Denis
© Kreaction

Universeine Vue Allée de Seine

Universeine Vue Allée de Seine
© Kreaction

Vinci Immobilier a déposé les 15 et 24 juillet derniers les permis de construire à double état des quatre îlots du projet d’aménagement Universeine, auprès de la préfecture de la Seine-Saint-Denis.

Situé à proximité immédiate de la Cité du Cinéma et du futur hub de Pleyel, Vinci Immobilier a imaginé et développé, en partenariat étroit avec la Solideo, Paris 2024, la Ville de Saint-Denis et Plaine Commune, le projet Universeine, une opération d’aménagement et de requalification d’une ancienne friche industrielle de 6,4 hectares, avec pour ambition de créer un nouveau quartier de vie durable et de contribuer à la dynamisation du territoire de la Seine-Saint-Denis.

Intégré dans la ZAC du Village Olympique et Paralympique, Universeine accueillera 6 000 lits et environ 33 000 m² d’espaces de services et de travail durant les Jeux de Paris en 2024.

Ce projet prévoit la reconversion des infrastructures, dès la fin de l’événement sportif, en lieux de vie à la fois tertiaires et résidentiels, au sein d’un quartier mixte, moderne et durable. Les 14 250 athlètes et leurs accompagnants seront ainsi accueillis dans des bâtiments qui seront transformés dès 2025, en logements familiaux et étudiants mais aussi en espaces tertiaires et d’activités, commerces, équipements.

Ce nouveau quartier comprendra à terme 127 000 m² de bâtiments destinés à des usages mixtes, conçus pour favoriser le lien social. La programmation d’environ 68 000 m² de logements, 56 000 m² de bureaux et 4 000 m² de commerces et locaux d’activités se répartira sur deux secteurs de part et d’autre d’une voie douce centrale, aménagée par la Solideo dans le prolongement de l’Allée de Seine.

Conçus selon des principes bioclimatiques, les bâtiments seront construits en structure ou façade bois et en béton bas carbone et répondront à l’ambition arrêtée par la Solideo d’atteindre un bilan carbone inférieur de 40 % à celui de bâtiments conventionnels, six ans avant l’échéance 2030 définie par l’Accord de Paris.

Les bâtiments et leurs jardins en pleine terre constitueront de véritables « corridors écologiques », permettant la reconstitution d’habitats propices à la faune et à la flore des bords de Seine et une réelle continuité des biotopes en milieu urbain. Ils contribueront efficacement à la lutte contre les îlots de chaleur. L’ensemble des toitures accueillera soit des espaces paysagers, soit des systèmes de production d’énergie renouvelable. Enfin, l’ensemble des bâtiments sera raccordé à un réseau urbain de chaud et de froid alimenté par géothermie.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…