Comment choisir une maison de retraite? 1

Comment choisir une maison de retraite?


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Ehpad, résidences services, USLD ou résidences autonomie, tous ces termes désignent des logements pensés pour les personnes âgées. Les seniors sont de plus en plus nombreux à opter pour ces logements adaptés, qu’ils soient autonomes ou non. Si le choix de placer une personne en maison de retraite est parfois poussé par des raisons médicales, d’autres critères sont à prendre en compte. Loin d’être uniquement destinées à des personnes dépendantes, les maisons de retraite se modernisent et séduisent également les personnes indépendantes. Avant d’intégrer ce nouveau logement, plusieurs critères doivent donc être analysés en fonction des besoins spécifiques de vos proches.

Prendre en compte l’autonomie de la personne et la médicalisation du lieu

Le premier critère à prendre en compte est l’autonomie du futur résident. Toutes les maisons de retraite ne sont pas équipées pour gérer les besoins de personnes dépendantes, que cela concerne la mobilité ou la toilette. Dans un premier temps, il est donc recommandé de se renseigner sur ces équipements: personnel dédié, barres de soutien dans les couloirs, lit adapté… Ces derniers sont également liés à la médicalisation du lieu. De nombreuses personnes âgées ont besoin de traitements lourds dus à une maladie ou un handicap.

Si une personne a besoin d’attention, de soins spécifiques ou est dépendante, il est alors recommandé de la placer dans un Ehpad ou une USLD (Unité de Soins de Longue Durée). Des seniors plus autonomes et voulant retrouver le confort de leur ancien domicile dans une structure adaptée peuvent davantage s’orienter vers des résidences autonomie ou des résidences services.

La localisation et les services proposés: des critères déterminants pour les personnes indépendantes

Si le futur résident est encore indépendant, les critères à privilégier concernent davantage ses habitudes quotidiennes. L’un des points essentiels peut être la localisation du futur logement. Si ce dernier est excentré ou non desservi par les transports en commun, cela peut être un frein pour se rendre en ville. Afin de faciliter le quotidien des résidents, il est donc important de regarder la proximité avec les commerces, les transports, mais aussi avec tout ce qui touche aux habitudes du futur résident: clubs, résidences des proches… En optant pour une résidence services ou une résidence autonomie en centre-ville, les seniors peuvent conserver leurs habitudes en profitant d’un cadre convivial et d’un logement adapté.

Ces deux types de logements proposent également des services pensés pour divertir et faciliter le quotidien des pensionnaires. Des services d’aide à domicile sont proposés, incluant généralement une aide-ménagère, le portage de repas, des aides pour le bricolage ou l’installation d’Internet… Certaines résidences disposent même d’un service de blanchisserie, d’un salon de coiffure ou d’un restaurant dédié. Ces complexes proposent également des animations sportives et culturelles ou des ateliers, afin de créer du lien social entre les pensionnaires. Si le futur résident cherche un service spécifique ou désire briser la solitude, consulter la liste des services proposés peut l’aider à faire son choix.

Le coût de ces logements, un facteur à ne pas négliger 

Le dernier critère à prendre en compte est celui du coût de cet hébergement. Déterminant pour de nombreuses familles, il peut avoir une grande influence dans le choix final. Toutes les ressources du futur résident doivent être calculées pour savoir s’il peut gérer les frais liés à ce nouveau logement. Il peut aussi être judicieux de prendre en compte l’aide financière que les proches peuvent apporter si cela s’avère nécessaire. Comme il s’agit toutefois d’un logement, des aides spécifiques existent. Le senior peut avoir droit, selon sa situation, aux allocations logement, à une allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou à une aide sociale à l’hébergement (ASH).

Quels que soient l’établissement privilégié et les critères retenus, il convient de réaliser une visite pour que le futur résident puisse avoir une idée concrète. Il est aussi très important de s’entretenir avec le personnel, notamment en cas de placement dans un établissement médicalisé. Certaines structures ne sont par exemple pas équipées pour gérer les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Au-delà des informations complémentaires, la visite permettra de savoir si la résidence convient réellement à tous les besoins ou s’il est préférable de chercher un autre logement mieux adapté. Comparer les tarifs appliqués sur plusieurs établissements dans le secteur choisi permet également de trouver le logement idéal tout en faisant attention à son budget.

(Par la rédaction de l’agence hREF)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…

Laisser une réponse