Des conseils pour placer son argent en pleine crise du Covid

Des conseils pour placer son argent en pleine crise du Covid

Des conseils pour placer son argent en pleine crise du Covid 1

Challenges – Quel a été l’impact de cette année hors norme sur le patrimoine des Français et leurs comportements ?

François Carbone – Nos compatriotes veulent plus de pédagogie. En plus de notre newsletter hebdomadaire, nous avons mis en place davantage de conférences en ligne. Et nous avons constaté que leur audience, sans doute à cause du confinement, avait décuplé. Les épargnants cherchent à se former, et les trois questions qu’ils posent le plus souvent, au-delà du rendement, portent sur la liquidité des produits, la solidité des résultats et, bien sûr, la volatilité.

La crise sanitaire et économique a-t-elle modifié vos choix ?

Elle a renforcé nos trois convictions. Nous sommes persuadés qu’il faut, plus que jamais, rechercher des secteurs et des classes d’actifs de long terme et innovants. Nous pensons qu’investir dans le non-coté est moins volatil que la Bourse et offre un vrai potentiel à long terme. Et enfin qu’il faut rechercher des produits qui ont du sens. Par exemple, nous avons proposé cette année une obligation verte, qui financera le premier écoquartier de l’île de la Réunion, La Kanopée, et cela a été un succès. Nous avons également ajouté un service de conseil en …

de cette année hors norme sur le patrimoine des Français et leurs comportements ?

François Carbone – Nos compatriotes veulent plus de pédagogie. En plus de notre newsletter hebdomadaire, nous avons mis en place davantage de conférences en ligne. Et nous avons constaté que leur audience, sans doute à cause du confinement, avait décuplé. Les épargnants cherchent à se former, et les trois questions qu’ils posent le plus souvent, au-delà du rendement, portent sur la liquidité des produits, la solidité des résultats et, bien sûr, la volatilité.

La crise sanitaire et économique a-t-elle modifié vos choix ?

Elle a renforcé nos trois convictions. Nous sommes persuadés qu’il faut, plus que jamais, rechercher des secteurs et des classes d’actifs de long terme et innovants.  Nous pensons qu’investir dans le non-coté est moins volatil que la Bourse et offre un vrai potentiel à long terme. Et enfin qu’il faut rechercher des produits qui ont du sens. Par exemple, nous avons proposé cette année une obligation verte, qui financera le premier écoquartier de l’île de la Réunion, La Kanopée, et cela a été un succès. Nous avons également ajouté un service de conseil en gestion de patrimoine grâce à des outils qui permettent d’accélérer et d’automatiser le conseil en fonction des objectifs des clients.

Est-il plus difficile aujourd’hui de remplir son rôle de conseiller ?

Il faut dépasser l’approche traditionnelle, trop liée à la recherche du placement idéal. Mieux vaut avoir une vision globale des objectifs de l’épargnant, avec une allocation relativement stable. Elle doit évoluer, mais à la marge, tous les deux ou trois ans, selon la situation du marché, bien sûr, mais aussi selon les projets de l’épargnant, en utilisant les bonnes enveloppes fiscales au bon moment.

 

[ad2]

Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…