Les discrètes vertus de la tontine en cas de veuvage

Les discrètes vertus de la tontine en cas de veuvage

Les discrètes vertus de la tontine en cas de veuvage 1

Publié le 9 oct. 2020 à 9:43

Petite pépite patrimoniale cadrée par un chapitre dédié du Code des assurances, la tontine est une « association collective d’épargne viagère » qui agrège et gère sur un horizon de long terme (aucune sortie anticipée n’est envisageable) les fonds communs de ses adhérents. Arrivée à échéance, l’association est dissoute et son actif (cotisations majorées des fruits de la gestion) intégralement réparti entre ses souscripteurs. Chaque année, l’assureur (en l’occurrence le groupe Le Conservateur, seule compagnie à proposer aujourd’hui ce placement) crée une nouvelle association tontinière pour une durée de 25 ans.

Le souscripteur peut moyennant des frais de 18,5 % (ponction unique pour toute la durée du placement) s’engager sur cette distance ou adhérer à une association lancée antérieurement sous réserve de bloquer son investissement a minima 10 ans (15 ans en cas de versements périodiques). Cette durée d’immobilisation incompressible permet au gestionnaire de diversifier avec efficacité les actifs qui lui sont confiés, comme en témoignent les résultats affichés par la tontine du Conservateur (3,44 % de rendement moyen net d’inflation pour un placement effectué en 2005 par un épargnant âgé de 45 ans et échu début 2020).

[ad2]

Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…