Qu'est-ce qu'une résidence semi-principale? - Challenges 1

Qu’est-ce qu’une résidence semi-principale? – Challenges


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Beaucoup d’investisseurs sont séduits à l’idée de posséder un bien à la campagne ou dans une zone touristique afin d’y passer leurs vacances. Depuis quelques mois, ces résidences secondaires ont tendance à devenir des résidences semi-principales. Dans les faits, cela signifie que les propriétaires de ces biens y passent de plus en plus de temps et ne se contentent pas de quelques semaines de vacances. Ce phénomène s’est très nettement accentué en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19 et à l’essor du télétravail. La possibilité de travailler de chez soi pousse ainsi de plus en plus d’investisseurs à opter pour la solution de la résidence semi-principale.

Résidence semi-principale: quelles sont les grandes tendances?

Longtemps, le marché de la résidence semi-principale a concerné les personnes retraitées qui disposaient du temps nécessaire pour profiter pleinement de ce bien immobilier annexe. Désormais, les actifs sont très présents sur le marché de la résidence semi-principale. Ceci est d’autant plus vrai pour les cadres et globalement pour l’ensemble des professions pouvant prétendre au télétravail. Cette solution de vie partagée entre deux logements séduit aussi bien des célibataires que des couples, même si, pour ces derniers, les contraintes liées à l’école doivent être prises en compte. Sans surprise, comme pour une résidence secondaire classique, le retour au vert est un élément majeur. C’est ainsi que beaucoup de résidences semi-principales sont achetées à la campagne, en bord de mer ou à la montagne. Les communes de taille moyenne situées à proximité des grandes agglomérations sont également très attractives. Quant à la taille de ces résidences semi-principales, elle varie beaucoup en fonction des besoins du foyer, mais les acheteurs privilégient des biens immobiliers pouvant offrir un espace dédié au travail, séparé des lieux de vie en commun.

Résidence semi-principale: des frais à prendre en compte

L’achat d’un bien immobilier n’est pas un acte anodin. Ceci est d’autant plus vrai que si les taux de crédit immobilier demeurent bas, ils ont tendance à connaitre une légère hausse. De plus, les banques demandent souvent des apports de plus en plus conséquents. Investir dans une résidence semi-principale n’est donc pas à la portée de n’importe qui. Ceci est d’autant plus vrai qu’il faut prendre en compte d’autres frais, à commencer par les factures énergétiques, la taxe foncière mais aussi la taxe d’habitation, les résidences secondaires n’étant pas concernées par la suppression de celle-ci. N’oubliez pas non plus les frais liés à internet, un outil indispensable pour envisager du télétravail de qualité, ou encore les frais de déplacement entre la résidence principale et le logement secondaire. Enfin, il est important de savoir qu’en cas de revente d’un bien détenu depuis moins de 30 ans, une éventuelle plus-value est imposée à hauteur de 36,2%, ce qui n’est pas le cas pour une résidence principale.

(Par la rédaction de l’agence hREF)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…