Retraite: valider ses trimestres en fin de carrière 1

Retraite: valider ses trimestres en fin de carrière


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Passé un certain âge, on arrête de se fixer des plans de carrière. On commence plutôt à préparer sa retraite. Mais avant de plier bagage et de faire vos adieux à vos collègues de travail, il convient de s’enquérir du mode de calcul de la retraite jusqu’au dernier jour. En effet, il faut savoir que la dernière année de travail revêt des spécificités à prendre en compte avant de fixer le jour de son pot de départ. Revenons en préambule sur les difficultés à estimer le montant de sa pension, avant d’expliciter les détails de la méthode de calcul pour la dernière année de travail et les solutions pour optimiser sa pension de retraite.

Calcul de sa retraite: le parcours du combattant

Le calcul de ses points de retraite est toujours délicat. Non seulement le calcul est complexe, mais il est surtout fastidieux puisqu’il faut remonter à ses premiers emplois, y compris ses jobs d’été (déclarés) ou ses missions d’intérim. Et si pour certains, la carrière a été un long fleuve tranquille, pour d’autres au contraire, les contrats et expériences professionnelles ont été très divers.

Toujours est-il que lorsqu’on s’approche de la soixantaine (à moins d’être concerné par la préretraite qui revient en force dans le privé), on souhaite savoir quel sera le montant des indemnités de retraite. Le moment aussi de déterminer à quelle date les droits à la retraite seront complets. Une date qui peut d’ailleurs être remise en cause par la réforme des retraites en discussion qui devrait concerner les assurés nés après le 1er juillet 1960.

Comptabiliser ses trimestres jusqu’à son dernier jour de travail

L’attribution des trimestres validés pour la retraite obéit, pendant la carrière, à un principe simple. Il n’est en réalité pas nécessaire de travailler à temps plein pendant ces quatre périodes, mais d’enregistrer un certain niveau de revenus. La rémunération perçue doit en effet atteindre 1.537,50 euros pour valider un trimestre en 2021. Logiquement, si vous gagnez plus de 6.150 euros par an, vous validez vos quatre trimestres, ce qui est indispensable pour espérer une retraite à taux plein avant 65 ans. Cette règle est valable du début de votre carrière professionnelle jusqu’à l’avant-dernière année de travail.

Car le régime de retraite prévoit un mode de calcul différent uniquement pour la dernière année. Ce ne sont plus les rémunérations qui comptent, mais au contraire les périodes trimestrielles intégralement travaillées. Même si vous percevez les sommes habituelles et que vous liquidez vos droits le 1er août par exemple, seuls deux trimestres seront validés, le troisième n’ayant été qu’entamé. Si vous les liquidez le 30 décembre, vous ne pourrez prétendre à la validation du quatrième trimestre. Cette règle spécifique à la dernière année de travail doit donc bien être appréhendée. Vous pourrez ainsi choisir la date de la fin de votre activité professionnelle en toute connaissance de cause. Cela vous évitera de travailler sans que cela permette d’accumuler des droits pour le calcul de votre pension de retraite.

Quelques solutions pour améliorer sa pension de retraite et son pouvoir d’achat après sa carrière

Il faut également savoir que si vous mettez un terme à votre carrière en cours d’année, cette dernière année ne sera pas considérée pour le calcul de votre salaire moyen. Or c’est généralement en fin de carrière que son niveau de salaire est le plus élevé. Partir en octobre par exemple vous permettrait certes de valider trois trimestres, mais pourrait impacter le montant de votre pension de retraite. C’est pourquoi il est conseillé, dans la mesure du possible, de liquider ses droits en tout début d’année, voire le 1er janvier. Le salaire, parfois en plus bonifié par des primes, de votre réelle dernière année sera pris en compte pour optimiser votre pension de retraite, et tous vos trimestres travaillés seront validés.

Par ailleurs, beaucoup de carrières professionnelles ne sont pas continues de nos jours. Périodes de chômage ou de formation, congé sabbatique ou maternité, longue maladie… Autant de raisons qui peuvent vous avoir empêché de valider l’intégralité de vos trimestres pour toucher une pension à taux plein. Sachez que partir avec une pension amputée ou continuer à travailler jusqu’à 65 ans n’est pas une fatalité. Vous pouvez en effet racheter des trimestres de retraite. La législation française permet en effet de racheter jusqu’à douze trimestres afin de partir à la retraite sans décote. Ce procédé peut notamment être financièrement avantageux pour les cadres qui ont suivi de longues études et ont donc commencé tardivement leur carrière professionnelle.

(Par la rédaction de l’agence hREF)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…