Altarea enregistre une hausse de son résultat net notamment grâce au logement 1

Altarea enregistre une hausse de son résultat net notamment grâce au logement

Alain Taravella
© D.R.

Au premier semestre 2020 Altarea annonce une hausse de son chiffre d’affaire de 8,1 % le rapportant à 1,4 Md€. Altarea est parvenu à en contenir les impacts immédiats de la crise née de la pandémie du Covid-19. Au 1S 2020 le résultat net récurrent (FFO) est en croissance de 7,2 % à 118 M€, la dette nette est en baisse de -103 M€ à 2 372 M€ et le ratio de LTV reste stable à 33,4 %. Par ailleurs Altarea est parvenu à renforcer ses liquidités à 3,3 Mds€. L’ANR de continuation est dilué à 163,1 €/action (-2,7% hors dividende), impacté par la baisse des valeurs commerce.

Forte accélération du logement

Au 1S 2020,Altarea enregistre une forte progression des réservations (+30 % en valeur) à 1 921 M€. La croissance des réservations est due à la demande des investisseurs institutionnels qui se sont substitués aux particuliers.

Une campagne de régularisations notariées et d’encaissements a été planifiée en amont de la sortie du confinement. Cette campagne s’est déroulée alors même que les clients et les études notariales sortaient à peine de confinement, ces dernières disposant d’une capacité encore réduite à enregistrer les transactions. Au total, les régularisations notariées en connu une croissance de 94 % à 1 883 M€.

Enfin, Le backlog et le pipeline progressent respectivement de +11 % et +5 %. Le groupe maintient ainsi intact son potentiel de chiffre d’affaires futur.

Une stabilisation du commerce

Le quittancement du 2e trimestre (63,9 M€ charges comprises à 100 %, soit 39,1 M€ en part du groupe) est intervenu en plein confinement ce qui a entrainé une problématique de recouvrement. Il se décompose donc entre 26 M€ de loyers exigibles, 8 M€ de loyers allégés et 29,9 M€ de loyers reportés. Sur les 26 M€ exigibles, 75 % ont été encaissés, soit 31 % du quittancement total du 2ème trimestre.

Le taux d’encaissement du 1er trimestre s’élevait à 93 %. Au cumulé, le taux d’encaissement du semestre s’élève à 88% du montant exigible. Signe avancé de l’amélioration des encaissements, le taux de recouvrement du quittancement pour le mois de juillet ressort à 73%.

Altarea a passé les allègements de loyers octroyés lors du 1er semestre en intégralité en charges de période (8 M€ à 100 %). Le groupe a également enregistré des dépréciations à hauteur de 3,1 M€. Au total, l’impact de la crise sanitaire sur les loyers nets au 30 juin 2020 représente -11,2 M€ (-7,9 M€ en part du groupe).

Altarea gère un portefeuille d’actifs représentant une valeur de 5 284 M€, dont la quote-part détenue par le groupe est de 2 969 M€ (56 %). Au 30 juin, Altarea a acté, sur base des expertises, une baisse de valeur de ses actifs de 3,8 % à périmètre constant. Cette baisse résulte principalement d’une hausse du taux de rendement moyen (+10 bps à 5,16 %).

Guidance

A court terme, et sous réserve de la stabilisation de la situation sanitaire, le groupe attend pour le 2e semestre 2020 un FFO du même ordre que celui du 1er semestre 2020, tenant compte des reports de livraison en matière d’immobilier d’entreprise, des conséquences des élections municipales tardives pour la promotion logement et de la montée en puissance de l’impôt. Pour 2021, Altarea attend une reprise de la progression du FFO. A plus long terme, Altarea reste confiant dans son potentiel de croissance qui sera tirée par les besoins de la transformation urbaine.

« Altarea a réussi sa sortie de confinement en s’appuyant sur ses points forts : un modèle diversifié, une situation financière solide, mais aussi et surtout, une mobilisation sans précédent des femmes et des hommes qui font Altarea. (…) Sous réserve de la stabilisation de la situation sanitaire, nous attendons pour le deuxième semestre 2020 un FFO du même ordre que celui du premier semestre 2020, tenant compte des reports de livraison en matière d’immobilier d’entreprise, des conséquences des élections municipales tardives pour la promotion et de la montée en puissance de l’impôt. Nous restons confiants sur le potentiel de croissance d’Altarea, avec une reprise de la progression du FFO attendue en 2021 », déclare Alain Taravella, président fondateur d’Altarea


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…