ce qui change en juin pour le budget des ménages 1

ce qui change en juin pour le budget des ménages


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Ces dernières années, les tarifs réglementés du gaz ont le plus souvent accusé une baisse, ou pour le moins une stagnation, pour le premier mois de l’été. Ce n’est pas le cas cette fois. Autre spécificité du mois de juin 2021 : il est marqué par la fin de la trêve hivernale, habituellement levée le 1er avril. Tour d’horizon des principaux changements affectant, en juin, les finances personnelles.

  • + 4,4 % pour les prix réglementés du gaz

Après une hausse de 1,1 % (hors taxe) le 1er mai, les tarifs réglementés du gaz grimpent de 4,4 % en moyenne le 1er juin. Dans le détail, « cette hausse est de 1,2 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,6 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 4,6 % pour les foyers qui se chauffent au gaz », indique la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

En cause, explique-t-elle : « La hausse des prix du gaz sur le marché mondial due notamment à une demande élevée en Asie et en Amérique du Sud », mais aussi, « en Europe, la hausse du prix des quotas d’émission de CO2 ainsi que des opérations de maintenance en mer du Nord » et les « températures en dessous des normes saisonnières » qui ont affaibli « le niveau des stockages » européens. « Ces facteurs dépendent d’événements externes non maîtrisables qui pourraient durer les prochains mois », indique par ailleurs la CRE.

  • La trêve hivernale s’achève

Le premier jour de juin marque aussi la fin de la trêve hivernale, prolongée de deux mois cette année en raison du contexte sanitaire. Cette période durant laquelle les expulsions locatives sont interdites (sauf exceptions), tout comme les coupures de gaz et d’électricité, avait duré en 2020 jusqu’au 10 juillet, également en raison de la crise liée au Covid-19. Pour cette année, le gouvernement a toutefois annoncé « une transition progressive ».

« A l’issue de la trêve, si une expulsion doit avoir lieu, elle sera assortie de la proposition d’un autre logement, ou à défaut d’une proposition d’hébergement le temps qu’une solution plus pérenne soit trouvée », a indiqué le gouvernement fin avril dans un communiqué, précisant que « les ménages les plus vulnérables, du point de vue sanitaire ou familial, seront maintenus dans le logement » et que l’Etat s’engage « à indemniser rapidement tous les propriétaires impactés de l’intégralité des sommes légalement exigibles ».

  • Encadrement des loyers à Saint-Denis

Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, L’Ile-Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Saint-Ouen-sur-Seine, Stains et Villetaneuse : en Ile-de-France, telles sont les neuf communes de Seine-Saint-Denis qui appliqueront à partir du 1er juin l’encadrement des loyers, à l’instar de Paris et de Lille (Nord). Tout le territoire de la structure intercommunale Plaine Commune est concerné. La carte interactive des loyers de référence est accessible ici.

Lire aussi Comment fonctionne l’encadrement des loyers, qui intéresse de plus en plus de villes ?

« L’encadrement s’applique aux baux signés à compter du 1er juin 2021 pour les locations nues et meublées : nouveaux emménagements (relocations et premières locations), renouvellements de baux et baux mobilité », a précisé Plaine Commune dans un communiqué.

  • La garantie « Visale » étendue

L’accès à la garantie Visale (Visa pour le logement et l’emploi) s’apprête à être étendu à tous les salariés touchant moins de 1 500 euros net par mois, soit six millions de personnes, selon le gouvernement. Ce nouveau public éligible pourra déposer sa demande sur la plate-forme « dans la journée du 3 juin, le 4 au plus tard », a indiqué au Monde l’équipe de la ministre déléguée chargée du logement, Emmanuelle Wargon.

Visale est un dispositif gratuit de caution locative accessible à certains pour la location de leur résidence principale, meublée ou non, si le loyer ne dépasse pas 1 300 euros, ou 1 500 euros en Ile-de-France ; il garantit notamment au propriétaire le paiement des loyers et des charges. Il était pour l’heure réservé aux moins de 30 ans, ainsi qu’aux salariés de plus de 30 ans dans certaines situations (par exemple les personnes récemment embauchées – les conditions sont détaillées sur le site officiel).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Immobilier : quelles sont les solutions pour louer sans garant ?
  • Double authentification pour tous les paiements ou presque

A quelques exceptions près, tous les paiements en ligne sont théoriquement soumis, depuis le 15 mai, à la « double authentification ». Ce qui signifie que deux preuves d’identification doivent désormais vous être demandées quand vous réglez un achat sur Internet, parmi les trois options suivantes : un élément que vous seul connaissez (par exemple un mot de passe), un élément que vous seul possédez (comme votre smartphone), un élément biométrique (empreinte digitale ou faciale, voix).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Paiement en ligne : la généralisation de la double authentification est un casse-tête pour certains clients

Une période de tolérance d’un mois avait toutefois été décidée, pour laisser aux commerçants le temps de s’adapter, elle prend fin le 15 juin.

  • Impôts : dernière ligne droite pour la déclaration

Si vous n’avez pas encore effectué votre déclaration de revenus, le temps presse : la date limite est fixée à ce mardi 1er juin pour la déclaration en ligne dans les départements 20 à 54 (Corse comprise) et au mardi 8 juin pour les départements portant un numéro supérieur à 54. Les dates limites pour la déclaration papier et la déclaration en ligne dans les départements 1 à 19 étaient respectivement fixées au 20 mai et au 26 mai.

Lire aussi Impôts : ce qu’il faut savoir pour remplir sa première déclaration de revenus
  • Le coup d’envoi des soldes d’été 2021 est retardé

C’est finalement non pas le 23 juin mais le 30 juin que débuteront les soldes d’été, pour quatre semaines, a annoncé le ministère de l’économie. Un report dû aux « conséquences économiques de la crise sanitaire de Covid-19 pour les commerçants », indique le gouvernement. Des précisions sur les départements bénéficiant de dates dérogatoires et sur les dates applicables en outre-mer sont attendues par voie réglementaire dans les jours à venir.

Vous avez jusqu’à la fin du mois pour…

Si vous êtes concerné par l’un des dispositifs suivants, attention, ils s’achèvent le 30 juin.

  • Les donations « Covid ». C’est une mesure temporaire d’exonération fiscale accordée à certaines donations familiales réalisées entre le 15 juillet 2020 et le 30 juin 2021, pour encourager la transmission du patrimoine aux plus jeunes. Elle a toutefois des critères d’éligibilité très restrictifs. L’argent doit être utilisé, à certaines conditions, pour la construction d’une résidence principale, des travaux de rénovation énergétique ou la souscription au capital d’une petite entreprise.
  • Le transfert des heures de formation. Pour ne pas perdre les droits acquis grâce à l’ancien droit individuel à la formation, il faut les transférer sur son compte professionnel de formation, au plus tard ce 30 juin. « Avec plus de 10 millions de salariés qui ne l’ont [pour l’heure] pas fait, c’est un budget d’au moins 12 milliards d’euros qui sera perdu pour les salariés au lieu d’être investi dans leur formation professionnelle. »
  • L’isolation à 1 euro. Parmi les dispositifs visant à favoriser les économies d’énergie ont notamment été instaurées les primes « coup de pouce isolation et chauffage ». Deux changements interviennent le 1er juillet, explique le gouvernement : « Les coups de pouce pour l’installation de chaudières à gaz très performantes et de radiateurs électriques performants prennent fin », et « le coup de pouce isolation des combles et planchers sera modifié afin de mettre fin aux offres [commerciales] à 1 euro ».


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial Immobilier …