Gecina poursuit le recentrage de son patrimoine au T3 2019 1

Gecina poursuit le recentrage de son patrimoine au T3 2019


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Méka Brunel
© Thomas Laisné

Depuis le début de l’année Gecina a cédé ou sécurisé 482 M€ de cessions, avec une prime sur les dernières expertises de l’ordre de +5,5 %, dont 156 M€ étaient déjà actées. Sur l’ensemble des cessions réalisées ou sécurisées depuis le début de l’année, moins d’un tiers concernent des immeubles de bureaux, le reste étant composé d’actifs logistiques, d’hôtels, de restaurants et de logements par unités vacantes. Avec les cessions finalisées depuis fin septembre (notamment Pointe Metro 2 à Gennevilliers pour 58,2 M€) le montant de cessions réalisées depuis le début de l’année s’élève à 215 M€.

Le dernier trimestre 2019 devrait ainsi concentrer près de 2/3 des cessions sur l’exercice, limitant ainsi l’impact sur les revenus locatifs 2019. Gecina entend continuer à bénéficier de conditions favorables pour renforcer la centralité de son patrimoine au travers de cessions d’actifs non stratégiques ou matures. Les discussions en cours actuellement permettent d’envisager que près de 400 M€ de nouvelles promesses de ventes supplémentaires pourraient être signées d’ici la fin de l’année

Au troisième trimestre et à périmètre courant, les revenus locatifs de bureaux du groupe Gecina s’inscrivent en hausse modérée de 0,8 %, en dépit de l’important volume de cessions réalisées en 2018 (1,24 Md€) et depuis le début de l’année (156 M€ actées à fin septembre), et des actifs transférés au pipeline. En synthèse, la bonne dynamique à périmètre constant dans Paris intra-muros (+2,2 %) est essentiellement tirée par des effets de réversion locative illustrant l’excellente tenue des marchés de bureaux au cœur de Paris. Dans le Croissant Ouest la solide croissance organique tient essentiellement à la gestion de départs de locataires (indemnités) alors que la contribution de la réversion est nulle. Sur le reste de la région parisienne, la baisse du taux de vacance explique l’amélioration du taux de croissance des loyers à périmètre constant à fin septembre.

Les loyers du portefeuille résidentiel traditionnel sont en hausse de 2,4 % à périmètre constant. Cette performance traduit les effets de la stratégie mise en place visant à capturer le potentiel de réversion et à réduire l’effet de la vacance locative en diminuant les délais de commercialisation. Depuis le début de l’année, l’écart de loyers sécurisés entre les nouveaux locataires par rapport aux anciens s’élève à +7,6 %, contribuant ainsi à hauteur de +0,4 % à la performance locative de ce portefeuille à périmètre constant. Par ailleurs, la réduction de la vacance contribue à hauteur de +0,6 % à cette performance, en raison du raccourcissement des délais de commercialisation obtenus par la mise en place de la nouvelle stratégie opérationnelle. À périmètre courant, les revenus locatifs sont stables.

Gecina réitère ses objectifs de croissance du RRN par action en 2019 qui avaient été relevés lors de la publication des résultats semestriels, compte tenu de la solide performance enregistrée depuis le début de l’année ainsi que de la bonne tenue des marchés immobiliers sur les zones les plus centrales, et du contexte qui reste favorable en matière de taux d’intérêt. En excluant les effets des cessions réalisées sur le périmètre historique Eurosic à la suite de son acquisition, Gecina maintient donc son anticipation que le RRN part du Groupe par action devrait s’inscrire en 2019 en hausse de plus de 3 % soit entre 5,80 € et 5,85 € par action.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source