Immobilier européen : les différences entre secteurs devraient perdurer en 2021 (Edmond de Rothschild) 1

Immobilier européen : les différences entre secteurs devraient perdurer en 2021 (Edmond de Rothschild)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


2021
© lily / Adobe Stock

Selon la dernière étude d’Edmond de Rothschild sur l’immobilier européen, certaines des grandes tendances à l’œuvre depuis la crise devraient se poursuivre en 2021 avec des différences de dynamique entre les quatre principaux secteurs de ce marché (résidentiel locatif, commerce, bureaux, industriel et logistique).

En effet, en 2020, les conséquences de la pandémie ont été très variables selon les secteurs de l’immobilier de rendement en Europe, selon l’équipe de recherche économique d’Edmond de Rothschild. « Les prix des commerces se sont fortement effondrés. Il s’agit du secteur le plus affecté. Fin 2020, ces prix n’avaient toujours pas commencé à se relever, contrairement à ce qui est généralement observé pour les autres secteurs. Le secteur des bureaux, habituellement le plus dépendant du cycle économique, a également vu ses prix décliner. À l’inverse, le secteur de l’immobilier industriel et de logistique a tiré profit de la crise, accentuant même souvent une tendance amorcée il y a plusieurs années. Par ailleurs, les prix de l’immobilier résidentiel locatif ont aussi souvent continué leur progression en 2020 ».

Selon Edmond de Rothschild, la demande pour l’immobilier résidentiel locatif devrait rester solide, alors que la construction a été perturbée dans plusieurs pays, retardant la mise sur les marchés d’une partie des nouveaux biens. « Les périphéries directes des centres urbains devraient conserver plus de potentiel et la tendance à une orientation de la demande vers des biens plus grands persisterait. Les prix devraient en général continuer, ou reprendre, leur progression, mais leur taux de croissance devrait être plus modéré désormais. Au niveau national, les progressions les plus soutenues devraient s’observer surtout en Allemagne, aux Pays-Bas, alors que le marché britannique pourrait surprendre positivement ».

La demande pour les bureaux et leurs prix devraient se ressaisir avec le raffermissement économique prévu. « Les changements structurels de la demande, notamment en raison des possibilités de télétravail éprouvées depuis plus d’un an, et les éventuelles réglementations qui pourraient faire suite à la pandémie devraient favoriser les biens de la meilleure qualité et les mieux équipés », anticipe les équipes d’Edmond de Rothschild. Les localisations les plus centrales devraient continuer à attirer, mais le potentiel de hausse de prix devrait être plus important dans les périphéries directes bien desservies. Ces hausses devraient rester contenues. La situation serait désormais plus favorable au Royaume-Uni, en Suisse et en France, qu’en Allemagne, aux Pays-Bas et plus encore qu’en Italie.

Un horizon déprimé pour le commerce, la logistique toujours en progression

Après une année 2020 très éprouvante, le secteur des commerces resterait déprimé, mais de nouvelles baisses de prix notables semblent peu probables. « Des opportunités pourraient commencer à apparaitre, surtout parmi les surfaces profitant de l’attrait d’activités, d’infrastructures et de services nécessitant le déplacement en personnes des clients et usagers, ou dont les entreprises locataires proposent elles-mêmes de tels attraits. La situation pourrait être moins morose en Suisse », indique Edmond de Rothschild.

Enfin, sur le secteur de l’immobilier industriel et de logistique devrait encore connaitre une progression soutenue en 2021, bien que le rythme de croissance des prix puisse être moins impressionnant qu’en 2020. « L’ensemble du secteur devrait profiter de la reprise et de la volonté de renforcer le contrôle sur les chaînes d’approvisionnement et de distribution en Europe. En particulier, les segments des surfaces industrielles légères et de la logistique urbaine continueraient à profiter de l’évolution en faveur du commerce en ligne. C’est en Allemagne et aux Pays-Bas que la progression devrait demeurer la plus importante, alors qu’au Royaume-Uni ce secteur pourrait réserver de bonnes surprises », précise Edmond de Rothschild.

*Etude ci-jointe. 


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…