La construction de logements reste au-dessus de ses niveaux d'avant-crise 1

La construction de logements reste au-dessus de ses niveaux d’avant-crise


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


© Jandrie Lombard/Fotolia

Le nombre d’autorisations délivrées pour la construction de logements a baissé de 2,2 % entre août et octobre par rapport aux trois mois précédents mais il reste au-dessus de son niveau d’avant-crise, tout comme les mises en chantier, selon des données publiées mardi par le gouvernement.

La plus forte baisse de permis de construire accordés a concerné les logements collectifs ou en résidence (-6 %), qui avaient connu une belle progression entre mai et juillet, tandis que les logements individuels ont vu leur croissance se confirmer (+2,5 %).

Les mises en chantier ont de leur côté augmenté de 6 % sur la période par rapport aux trois mois précédents, portées par les logements collectifs ou en résidence, qui ont observé « un rebond plus marqué que les logements individuels », précise le ministère de la Transition écologique, dont dépend le Logement, dans un communiqué.

De manière générale, les autorisations de construction délivrées et les mises en chantier au cours des trois derniers mois sont supérieures à la moyenne d’avant-crise (respectivement +1,9 % et +6,5 %).

Une tendance « en trompe l’œil »? 

Les données sur les douze derniers mois confirment cette reprise avec une progression de 2 % pour les autorisations et une stabilité des mises en chantier par rapport à la moyenne des douze mois qui ont précédé le premier confinement.

Entre novembre 2020 et octobre 2021, 468 000 logements ont été autorisés à la construction, soit 71 200 de plus qu’au cours des douze mois précédents — période qui inclut le premier confinement. Dans le même temps, environ 388 000 logements ont été mis en chantier, soit 31 600 de plus (+8,8 %) qu’au cours des douze mois précédents.

Ces chiffres confirment un retour aux niveaux d’avant-crise du secteur mais les promoteurs immobiliers avaient jugé le mois dernier que la tendance actuelle était « en trompe l’œil », puisqu’elle ne démontrait pas d’effet de rattrapage marqué des permis de construire perdus pendant la crise et ne revenait pas encore au niveau des bonnes années, notamment 2017. Les promoteurs dénoncent la frilosité des maires à délivrer des permis de construire.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…