La France dans le top 3 des marchés immobiliers qui connaîtront la reprise la plus forte (CBRE) 1

La France dans le top 3 des marchés immobiliers qui connaîtront la reprise la plus forte (CBRE)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Paris
© DR

Selon un sondage mené par CBRE auprès de 415 grands investisseurs européens, les investisseurs placent la France dans le top 3 des marchés qui connaîtront la reprise la plus forte, après l’Allemagne et les Pays-Bas. « En 2020, Paris aura été la capitale européenne la plus plébiscitée par les investisseurs avec 20 Mds€ investis, devant Londres et Berlin », déclare Nicolas Verdillon, directeur exécutif investissements de CBRE France.

Même si la crise de la Covid-19 a pesé sur les volumes investis, un certain optimisme s’est installé chez les investisseurs avec 60 % d’entre eux prévoyant d’augmenter leurs volumes d’acquisitions en 2021. Cet optimisme mesuré, associé à une campagne de vaccination bien engagée en Europe, a conduit CBRE à anticiper une croissance des volumes d’investissement en Europe de 0 à 5 % en 2021.

En dépit de l’impact des nouveaux modes de travail, le secteur des bureaux reste plébiscité par l’ensemble des investisseurs européens en s’affichant comme leur classe d’actifs privilégiée à 35 % (60 % en France). Néanmoins, le Royaume-Uni fait figure d’exception, plaçant la logistique en tête à 38 %. Au niveau européen, le résidentiel et la logistique, fortement plébiscités, arrivent en deuxième et troisième position, respectivement à 24 % et 22 % des intentions d’investissement.

Alors qu’une reprise économique est espérée, les acteurs du marché immobilier favorisent encore largement les actifs core et core+ pour plus de la moitié (55 %) faisant ainsi preuve d’une certaine prudence et montrant une préférence pour la stabilité et la pérennité des revenus. L’importance de la solvabilité des locataires arrive en tête pour près d’1/4 des répondants. « Les investisseurs sont à la recherche de produits sécurisés, de qualité, bien placés et avec des locataires établis. Même si l’immobilier se montre défensif en période de crise, pour créer de la valeur, la tendance est plutôt à la diversification sur des classes d’actifs recherchées et prometteuses qu’à la prise de risque, sauf s’il reste paramétrable », précise Nicolas Verdillon.

Ce sondage a été réalisé entre le 2 décembre 2020 et le 19 janvier 2021 sur un échantillon de 415 grands investisseurs européens (fonds d’investissement immobilier, propriétaires, promoteurs, opérateurs, compagnies d’assurance, fonds de pension, family office et investisseurs privés) via une série de questions concernant leurs intentions d’investissement et stratégies privilégiées pour les secteurs et marchés en 2021.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…